Real Time Web Analytics

relance

  • Nouveau plan de relance de la ville de Mons pour les clubs sportifs et associations

    Imprimer

     La Ville de Mons annonce le deuxième volet de son plan de relance destiné cette fois aux clubs sportifs et aux associations

    A l’image de celui lancé il y presque un mois pour les commerces, ce plan d’aide décidé par Collège communal montois est le premier de cette nature et de cette ampleur dans le pays en faveur des clubs sportifs et des associations, également durement impactées par la pandémie de Coronavirus.

    Le Bourgmestre Nicolas Martin, l’Echevine des Finances, des Sports et des Associations Mélanie Ouali et le collège communal désiraient leur apporter un soutien substantiel dans la mesure où la plupart ont dû brutalement stopper leur activité et faire face aux difficultés financières qui en ont découlé.

    La deuxième phase du plan de relance communal montois prévoit donc l’octroi d’une aide financière à plusieurs centaines d’associations, clubs et comités de toute nature, à condition qu’ils remplissent les conditions d’éligibilité.

    Au total, plus de 520.000€ seront investis par la Ville de Mons afin de que son tissu associatif local, qui est une composante importante du dynamisme de la vie communale, puisse surmonter cette période difficile et envisager sereinement l’avenir.

    En tant que lieux de rencontre, de dialogue, d’entraide et de partage entre citoyens, les associations sont des acteurs clés et des forces vives précieuses pour lesquels le Collège communal de la Ville de Mons n’a pas hésité à agir concrètement.

    Contrairement aux commerces, les associations n’ont pu bénéficier que de très peu d’aides de la part des autres niveaux de pouvoir, bien qu’elles jouent un rôle essentiel dans la vie des citoyens et qu’elles font face à de nombreuses charges. Pour éviter d’assister impuissant à la mort de son tissu associatif local, la Ville lance un plan d’aide dont l’objectif est de permettre aux structures (culturelles, jeunesse, animations, sports…) de reprendre leur activités le plus vite possible et dans des conditions correctes.

    Les structures qui encadrent des jeunes ont été prioritairement visées par la Ville de Mons.

    Derrière les associations se trouvent des passionnés, des bénévoles, des communautés entières qui s’investissent depuis des années afin de faire vivre leur quartier, leur village, de booster les séniors, de pousser les jeunes à découvrir de nouvelles choses, d’encourager la créativité, de tendre la main à ceux qui en ont besoin…

    Ces gens sont les ambassadeurs de notre ville, ils en sont l’un de ses moteurs, l’une des forces et donc l’une de ses priorités.

     

    PLAN DE RELANCE 

    Clubs sportifs :

            Les clubs sportifs comptant une école de jeunes recevront chacun un montant de 5000€

    *       Les clubs sportifs ne comptant pas d’école de jeunes toucheront un montant équivalent au subside qu’ils reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les écoles de tennis recevront un subside exceptionnel de 5000€ chacune

    *       Les écoles de danse recevront un subside exceptionnel de 5000€ chacune

    *       Les 4 clubs évoluant au niveau national recevront une aide plus importante du fait de leurs frais de fonctionnement et des emplois qu’ils représentent. Ainsi, notre club phare, le Belfius Mons Hainaut recevra une aide de 150.000€, le RFCR Symphorinois et le RAQM recevront, quant à eux, 7.500€ chacun et enfin, le club de balle pelote Villers 2000 recevra un montant de 5000€. Le montant octroyé au club de basket se base sur les pertes très importantes encourues par celui-ci. La volonté du Collège communal est de sauver le club phare de la région, étant donné la crise qui s’annonce au niveau du sponsoring et les pertes très importantes subies par le club au niveau de sa billetterie, les matchs ayant été annulés.

    Comités des fêtes : 

    *       Les comités des fêtes recevront chacun une aide exceptionnelle de 2.500€ en plus de leur subside annuel

    Secteur de la jeunesse et de la culture :

    *       Les associations jeunesse recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les associations culturelles recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les chorales recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les autres types d’organisations évoluant dans le secteur de la jeunesse et de la culture recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    Associations procurant des aides alimentaires :

    *       Les 6 associations procurant des aides alimentaires (colis) aux personnes dans le besoin recevront une aide exceptionnelle de 5000€ chacune. Il s’agit de soutenir les associations à caractère social qui ont continué à donner des colis alimentaires durant le confinement et qui font face aujourd’hui à une augmentation importante de la demande.

    Comités de gestion des salles CALVA

        Les comités de gestion des salles CALVA recevront une aide exceptionnelle de 2.500€ chacune pour faire face aux coûts énergétiques non compensés par des locations  

    L’Arche de Noé :

         Le refuge pour animaux « L’Arche de Noé » recevra une aide exceptionnelle de 2.500€, vu la chute des dons et les charges qui ont continué à affluer durant le confinement 

    ASBL Patrimoines et Traditions de Messines, Feux de la Saint Jean :

           L’ASBL Patrimoine et Traditions de Messines recevra une aide exceptionnelle de 2.500€ en plus de son subside annuel et de celui octroyé dans le cadre de l’organisation de la 400ème édition, il en sera de même pour les Feux de la Saint Jean 

     

     

    CONDITIONS D’ELEGIBILITE

    Les associations et clubs sportifs seront éligibles sur base d’un dossier de candidature reprenant notamment :

    -        Les activités organisées en temps ordinaire

    -        Ce qui n’a pas pu être organisé au vu de la crise

    -        Une attestation sur l’honneur quant à la poursuite effective de l’activité de la structure

    Les dossiers seront analysés par les services Gestion des Associations et des Sports.

    « Notre volonté est de soutenir les acteurs de terrain » déclare le Bourgmestre Nicolas Martin. « Nous avons d’abord commencé avec les commerçants via une mesure forte et ambitieuse mais nous voulions également viser le secteur associatif et en particulier le monde sportif, et plus particulièrement les clubs qui forment les jeunes. En tout, ce sont 20.000 Montois qui sont actifs dans des clubs de sport et écoles de danse, il était donc essentiel de sauvegarder ces structures en leur apportant une aide, compte tenu des circonstances exceptionnelles que ces clubs ont traversé ». 

    « En octroyant une aide financière aux associations que nous avons à cœur de soutenir depuis le début de la mandature. Cette décision vient compléter celle du mois passé et tombe à pic, notamment pour les clubs sportifs qui auraient dû être en plein tournois, soupers et autres activités durant la période de confinement. Nous ne voulons pas que la crise du COVID remette en cause la pérennité des clubs sportifs et du tissu associatif tout secteur confondu » ajoute l’Echevine des Finances, des Sports et des Associations Mélanie Ouali.