Real Time Web Analytics

covid19

  • Nouveau plan de relance de la ville de Mons pour les clubs sportifs et associations

    Imprimer

     La Ville de Mons annonce le deuxième volet de son plan de relance destiné cette fois aux clubs sportifs et aux associations

    A l’image de celui lancé il y presque un mois pour les commerces, ce plan d’aide décidé par Collège communal montois est le premier de cette nature et de cette ampleur dans le pays en faveur des clubs sportifs et des associations, également durement impactées par la pandémie de Coronavirus.

    Le Bourgmestre Nicolas Martin, l’Echevine des Finances, des Sports et des Associations Mélanie Ouali et le collège communal désiraient leur apporter un soutien substantiel dans la mesure où la plupart ont dû brutalement stopper leur activité et faire face aux difficultés financières qui en ont découlé.

    La deuxième phase du plan de relance communal montois prévoit donc l’octroi d’une aide financière à plusieurs centaines d’associations, clubs et comités de toute nature, à condition qu’ils remplissent les conditions d’éligibilité.

    Au total, plus de 520.000€ seront investis par la Ville de Mons afin de que son tissu associatif local, qui est une composante importante du dynamisme de la vie communale, puisse surmonter cette période difficile et envisager sereinement l’avenir.

    En tant que lieux de rencontre, de dialogue, d’entraide et de partage entre citoyens, les associations sont des acteurs clés et des forces vives précieuses pour lesquels le Collège communal de la Ville de Mons n’a pas hésité à agir concrètement.

    Contrairement aux commerces, les associations n’ont pu bénéficier que de très peu d’aides de la part des autres niveaux de pouvoir, bien qu’elles jouent un rôle essentiel dans la vie des citoyens et qu’elles font face à de nombreuses charges. Pour éviter d’assister impuissant à la mort de son tissu associatif local, la Ville lance un plan d’aide dont l’objectif est de permettre aux structures (culturelles, jeunesse, animations, sports…) de reprendre leur activités le plus vite possible et dans des conditions correctes.

    Les structures qui encadrent des jeunes ont été prioritairement visées par la Ville de Mons.

    Derrière les associations se trouvent des passionnés, des bénévoles, des communautés entières qui s’investissent depuis des années afin de faire vivre leur quartier, leur village, de booster les séniors, de pousser les jeunes à découvrir de nouvelles choses, d’encourager la créativité, de tendre la main à ceux qui en ont besoin…

    Ces gens sont les ambassadeurs de notre ville, ils en sont l’un de ses moteurs, l’une des forces et donc l’une de ses priorités.

     

    PLAN DE RELANCE 

    Clubs sportifs :

            Les clubs sportifs comptant une école de jeunes recevront chacun un montant de 5000€

    *       Les clubs sportifs ne comptant pas d’école de jeunes toucheront un montant équivalent au subside qu’ils reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les écoles de tennis recevront un subside exceptionnel de 5000€ chacune

    *       Les écoles de danse recevront un subside exceptionnel de 5000€ chacune

    *       Les 4 clubs évoluant au niveau national recevront une aide plus importante du fait de leurs frais de fonctionnement et des emplois qu’ils représentent. Ainsi, notre club phare, le Belfius Mons Hainaut recevra une aide de 150.000€, le RFCR Symphorinois et le RAQM recevront, quant à eux, 7.500€ chacun et enfin, le club de balle pelote Villers 2000 recevra un montant de 5000€. Le montant octroyé au club de basket se base sur les pertes très importantes encourues par celui-ci. La volonté du Collège communal est de sauver le club phare de la région, étant donné la crise qui s’annonce au niveau du sponsoring et les pertes très importantes subies par le club au niveau de sa billetterie, les matchs ayant été annulés.

    Comités des fêtes : 

    *       Les comités des fêtes recevront chacun une aide exceptionnelle de 2.500€ en plus de leur subside annuel

    Secteur de la jeunesse et de la culture :

    *       Les associations jeunesse recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les associations culturelles recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les chorales recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les autres types d’organisations évoluant dans le secteur de la jeunesse et de la culture recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    Associations procurant des aides alimentaires :

    *       Les 6 associations procurant des aides alimentaires (colis) aux personnes dans le besoin recevront une aide exceptionnelle de 5000€ chacune. Il s’agit de soutenir les associations à caractère social qui ont continué à donner des colis alimentaires durant le confinement et qui font face aujourd’hui à une augmentation importante de la demande.

    Comités de gestion des salles CALVA

        Les comités de gestion des salles CALVA recevront une aide exceptionnelle de 2.500€ chacune pour faire face aux coûts énergétiques non compensés par des locations  

    L’Arche de Noé :

         Le refuge pour animaux « L’Arche de Noé » recevra une aide exceptionnelle de 2.500€, vu la chute des dons et les charges qui ont continué à affluer durant le confinement 

    ASBL Patrimoines et Traditions de Messines, Feux de la Saint Jean :

           L’ASBL Patrimoine et Traditions de Messines recevra une aide exceptionnelle de 2.500€ en plus de son subside annuel et de celui octroyé dans le cadre de l’organisation de la 400ème édition, il en sera de même pour les Feux de la Saint Jean 

     

     

    CONDITIONS D’ELEGIBILITE

    Les associations et clubs sportifs seront éligibles sur base d’un dossier de candidature reprenant notamment :

    -        Les activités organisées en temps ordinaire

    -        Ce qui n’a pas pu être organisé au vu de la crise

    -        Une attestation sur l’honneur quant à la poursuite effective de l’activité de la structure

    Les dossiers seront analysés par les services Gestion des Associations et des Sports.

    « Notre volonté est de soutenir les acteurs de terrain » déclare le Bourgmestre Nicolas Martin. « Nous avons d’abord commencé avec les commerçants via une mesure forte et ambitieuse mais nous voulions également viser le secteur associatif et en particulier le monde sportif, et plus particulièrement les clubs qui forment les jeunes. En tout, ce sont 20.000 Montois qui sont actifs dans des clubs de sport et écoles de danse, il était donc essentiel de sauvegarder ces structures en leur apportant une aide, compte tenu des circonstances exceptionnelles que ces clubs ont traversé ». 

    « En octroyant une aide financière aux associations que nous avons à cœur de soutenir depuis le début de la mandature. Cette décision vient compléter celle du mois passé et tombe à pic, notamment pour les clubs sportifs qui auraient dû être en plein tournois, soupers et autres activités durant la période de confinement. Nous ne voulons pas que la crise du COVID remette en cause la pérennité des clubs sportifs et du tissu associatif tout secteur confondu » ajoute l’Echevine des Finances, des Sports et des Associations Mélanie Ouali.

  • Conseil de sécurité du 3 juin 2020: les nouvelles mesures pour cette troisième phase de déconfinement

    Imprimer

    Ce mercredi, il a été décidé que :

    ► Horeca

    - La réouverture de l’Horeca aura bien lieu lundi prochain, le 8 juin. Cela concerne les cafés, bars et restaurants, à condition de suivre un protocole très strict.

    - Tout ne sera pas rouvert, notamment les casinos, les salles de fêtes et de réception qui ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Ces dernières ne pourront accueillir que 50 personnes au maximum. Les discothèques et boîtes de nuit ne pourront pas rouvrir avant la fin août.

    - La réouverture est autorisée jusqu’à 1h du matin dans l’Horeca ainsi que pour les magasins de nuit.

    - Concrètement, les règles de distanciation sociale entre clients seront également d’application. Les tables seront disposées afin de garantir un intervalle d’1,5 m entre chaque client, qui ne pourront pas être plus de 10 maximum par table, dans le respect des nouvelles règles relatives aux contacts sociaux.

    - Il sera néanmoins possible de déroger à cette règle d’1,5 m à condition que des parois de protection en plexiglas ou d’autres barrières physiques soient disposées entre les tables. Du gel hydroalcoolique devra également être mis à disposition du personnel et des clients.

    - Afin d’éviter tout risque de contamination, les chaises et tables seront désinfectées après chaque passage de client. Sur la table, les pots de beurre, de sel, de poivre, d’huile et de vinaigre de bouteilles de ketchup, de paniers à pain, d’objet de décoration seront interdits. Seules des nappes, napperons, sets de table, serviettes en papier seront autorisés.

    - Les restaurants pourront rester ouverts jusqu’à une heure du matin sauf si l’autorité communale impose de fermer plus tôt. Cela permettra aux restaurateurs qui le souhaitent d’organiser deux services.

    - Les clients fumeurs pourront sortir à l’extérieur pour fumer tout en respectant les règles de distanciation

    - Dans les hôtels, les boissons de bienvenue ou en libre-service seront interdites et les minibars seront vides. Les gestionnaires sont invités à limiter au maximum les contacts avec les clients en élaborant des options d’enregistrement et de départ alternatifs. Les clés seront désinfectées et une attention particulière sera portée à la désinfection de certaines zones de la chambre telles que les interrupteurs ou les poignées

    ► La règle des «4 personnes» remplacée

    - Dès lundi prochain, vous pouvez désormais avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus de votre foyer. C’est votre « bulle personnelle » élargie. Cette règle compte pour chaque personne. Ce droit donc est tout à fait individuel.« Chaque semaine » signifie aussi que ces personnes peuvent changer si vous le souhaitez. La limite de 10 par semaine aura pour conséquence de continuer à limiter les contacts malgré tout. De plus, elle permettra de savoir précisément avec qui vous avez eu des contacts plus rapprochés en cas de contamination.

    - Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris. Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment du fait qu’elles aient lieu à votre domicile ou en dehors de celui-ci, comme dans un parc ou un restaurant.

    - Cette règle doit être suivie en bonne intelligence, dans l’esprit d’une protection mutuelle et réciproque sur le thème : « en respectant les règles, je te protège et tu me protèges ».

    ► Voyages et excursions

    - Il sera déjà possible dès le lundi 8 juin de partir en excursions d’un ou plusieurs jours en Belgique.

    - À partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ des pays appartenant à l’Union européenne – Royaume-Uni compris – et les 4 autres pays « Schengen ». Attention, toutefois, que chaque pays décide seul de l’ouverture de ces frontières aux conditions imposées par le pays d’accueil.

    - Pour connaitre la situation de votre pays de destination, il est conseillé de vous rendre sur le site internet belge des Affaires étrangères. Les conditions relatives aux voyages hors-Europe devront être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

    ► Les activités sportives

    - Organisées en groupe, ces activités sportives peuvent avoir lieu si elles sont encadrées – par exemple, par un coach ou un animateur – et ne peuvent pas compter plus de 20 personnes, comme c’était le cas seulement pour les entrainements auparavant.

    - Ce nombre sera augmenté à 50 à partir du 1er juillet. Les distances de sécurité doivent être bien entendu respectées.

    ► La culture

    - Depuis des mois, les cinémas, théâtres ou salles de spectacles sont fermés et les nombreux acteurs du milieu culturels se sentaient délaissés par les autorités. Ce mercredi, il a été décidé que toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre le 8 juin.

    - Pour les activités rassemblant un public, elles ne seront pas autorisées avant le premier juillet et ne pourront pas rassembler plus de 200 personnes.

    - Les cinémas pourront donc reprendre leurs activités à partir du 1er juillet.

    ► Cérémonies religieuses

    - Parmi les thèmes évoqués, les cultes et cérémonies religieuses. Ce mercredi, il a été décidé que les événements religieux pourront reprendre à partir du 8 juin avec 100 personnes maximum présentes.

    - À partir de juillet, le nombre maximum de personnes autorisé passera à 200.

    conseilnationalsecurité,covid19

    https://www.laprovince.be/573024/article/2020-06-03/horeca-contacts-dix-vacances-culture-ce-qui-change-lundi

     

    Revisualisez  la conférence de presse du 3 juin 2020:

     

                                             
     
    COMMUNIQUE OFFICIEL
     

    Mesures prises par le Conseil national de Sécurité du 3 juin 2020

    Ce mercredi 3 juin, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a validé le passage en phase 3 du plan de déconfinement, à partir du 8 juin prochain. En effet, comme en témoigne le rapport quotidien des autorités sanitaires, les indicateurs qui reflètent notre situation sanitaire sont encourageants. Les experts ont donc donné leur feu vert au lancement de cette nouvelle phase.

    Celle-ci marque un changement radical d’approche par rapport aux règles en vigueur jusqu’à aujourd’hui. En effet, désormais, la liberté est la règle et les interdictions constituent l’exception.

    Les activités qui resteront interdites le seront car elles impliquent soit des contacts trop rapprochés entre les individus, soit des rassemblements de masse ou encore parce que des protocoles – c’est-à-dire les règles spécifiques pour un secteur – n’ont pas encore pu être définis.

    Cette nouvelle approche s’appréhende sur deux niveaux. D’abord, le comportement individuel (quel comportement dois-je adopter face aux libertés retrouvées ?) et d’autre part, le cadre réglementaire qui s’applique à une activité organisée (quels protocoles sont mis en œuvre par les professionnels pour organiser une activité ?).

    1. Concernant le comportement individuel, il y a six règles d’or :

    • Les mesures d’hygiène restent indispensables.
    • Les activités en extérieur doivent être, dans la mesure du possible, privilégiées. Le cas échéant, la pièce doit être suffisamment ventilée.
    • Il est nécessaire de prendre des précautions supplémentaires avec les personnes à risque. Une charte est en préparation à destination des seniors bénévoles afin de leur fournir un peu plus de clarté quant aux activités qu’ils peuvent pratiquer en toute sécurité.
    • Les distances de sécurité restent d’application sauf pour les personnes de son foyer, pour les enfants de moins de 12 ans entre eux et pour les personnes avec qui on dispose de contacts plus rapprochés, autrement dit la bulle élargie. Le cas échéant, il est nécessaire de porter un masque.
    • Il est possible d’avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus du foyer (=bulle personnelle élargie). Ce droit est individuel. Les personnes peuvent par ailleurs changer chaque semaine.
    • Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris. Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci (ex : parc ou restaurant).

    2. A propos du cadre réglementaire :

    • Toutes les activités organisées reprennent, sauf si le redémarrage est prévu dans une autre phase, avec des protocoles qui protègent à la fois les utilisateurs et le personnel. Ces protocoles sont déterminés par le ministre compétent et sur avis du Gees lors des concertations avec le secteur et dans le cas de matières nord-sud, avec une approche interfédérale.
    • Les protocoles seront évaluées d’ici le 1er juillet. Si aucun protocole n’existe pour un sous-secteur, un document sera rendu public afin de donner les règles générales qui doivent à tout le moins s’appliquer.
    • Il est recommandé de télétravailler quand cela est possible.

    Les secteurs de l’Horeca, du sport et de la culture sont les secteurs majeurs pour lesquels des décisions importantes ont été prises.

    Secteur de l’Horeca 

    Le secteur peut rouvrir partiellement. En effet, les salles de jeux (ex : casinos), les salles de banquet et de réception ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Concernant les salles de banquet et de réception, cela sera possible avec un maximum de 50 personnes présentes, dans les mêmes conditions que la restauration. Les boîtes de nuit ne seront pas autorisées avant la fin du mois d’août, étant donnée l’impossibilité de prévoir des distances de sécurité.

    Outre ces exceptions, tous les autres établissements de restauration tels que les cafés, les bars et les restaurants seront à nouveau ouverts, dans le respect d’un protocole très précis.

    Les grandes lignes de ce protocoles sont, entre autres, les suivantes :

    • une distance de 1m50 entre les tables
    • un maximum de 10 personnes par table
    • chaque client doit rester assis à sa propre table
    • les serveurs doivent porter un masque
    • tous les établissements de restauration, y compris les magasins de nuit, peuvent rester ouverts jusqu’à une heure du matin

    Secteur culturel

    A partir du 8 juin, les activités culturelles sans public pourront reprendre. Les représentations avec public – y compris les cinémas - pourront quant à eux reprendre à partir du 1er juillet mais toujours selon des règles précises relatives à la gestion de l’audience comme le respect des distances de sécurité dans le public et 200 personnes présentes au maximum.

    L’organisation des activité doit être prévue de telle manière que l’on évite les rassemblements trop importants, par exemple, en dehors de la salle de spectacle.

    Lorsque les personnes participent à des activités culturelles – mais aussi de loisirs – le port du masque y est en tous temps recommandé.

    Les activités sportives et, désormais aussi culturelles organisées et encadrées par un responsable sont quant à elles limitées à 20 personnes en juin et à 50 personnes en juillet, sous couvert du respect des distances sociales.

    Dans ces deux secteurs – mais pas seulement – la réouverture très progressive et les conditions associées vont rendre la rentabilité plus difficile. Au niveau fédéral et régional, outre l’extension ou l’adaptation des mesures génériques de soutien à l’économie, nous travaillons actuellement à une série de mesures ciblées pour aider certains secteurs.

    Secteur sportif

    A partir du 8 juin, les activités sportives sans contact pourront reprendre, qu’elles soient indoor ou outdoor, exercées en amateur ou à un niveau professionnel, de compétition et d’entraînement. Les salles et les espaces de fitness peuvent également rouvrir, à condition de respecter le protocole.

    Cependant :

    • Les sports de contact (ex : judo, boxe, foot, etc) devront toujours se limiter à un entraînement dit « sans contact ».
    • En ce qui concernent les infrastructures sportives, les protocoles devront aussi être suivis. Les vestiaires et les douches ne seront toujours pas accessibles.
    • Les piscines, saunas et centres de bien-être devront rester fermées à ce stade.

    A noter qu’en ce qui concerne le sport, tout sera à nouveau permis à partir du 1er juillet à la condition de respecter les protocoles.

    Qu’il s’agisse du secteur culturel ou du secteur sportif, un public assis de maximum 200 personnes sera autorisé à partir du 1er juillet en respectant les distances de sécurité et toujours sous couvert du respect des protocoles.

    Les cultes

    Les cultes religieux ou philosophiques peuvent reprendre à partir du 8 juin sous respect, notamment, des règles suivantes :

    • La distance de sécurité doit être respectée avec un maximum de 100 personnes présentes.
    • A partir de juillet, ce nombre de personnes sera étendu à 200, en analogie avec ce qui se fait dans le secteur culturel et sportif.
    • Les rites avec contact physique restent interdits.

    Les voyages

    Dès le 8 juin, il sera possible de partir en excursion pendant un ou plusieurs jours en Belgique.

    A partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ de l’Union européenne, Royaume-Uni compris, et les quatre autres pays Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège). Attention toutefois, chaque pays décide seul de l’ouverture ou non de ses frontières. Dès lors, pour connaître, la situation de votre pays de destination, il est conseillé de consulter le site belge des Affaires étrangères. Les conditions relatives aux voyages hors Europe doivent quant à elle encore être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

    Loisirs et détente

    Les activités de loisirs et de détente sont autorisées à partir du 8 juin à l’exception des conférences, des parcs d’attraction et des plaines de jeux en intérieur qui ne pourront reprendre qu’à partir du 1er juillet.

    Rassemblements

    Dans le cas des activités culturelles et de loisirs, celles-ci doivent être organisées de manière à éviter les rassemblements. Le port du masque est en tous temps recommandé.

    Les rassemblements (ex : kermesses, fêtes de village, etc.) resteront interdites jusqu’au 1er août et pourront ensuite reprendre graduellement. Par contre, les grands événements de masse resteront interdits jusqu’au 31 août, comme annoncé précédemment.

    Un outil d’évaluation en ligne sera mis à disposition au début de l’été à destination des organisateurs qui souhaitent se renseigner sur la possibilité ou non d’organiser un événement et sous quelles conditions.

    Les phases 4 et 5 de notre stratégie de déconfinement auront lieu en juillet et août, si les conditions épidémiologiques le permettent.

    https://www.belgium.be/fr

  • Conseil de Sécurité du 24 juin : les nouvelles mesures de déconfinement dès le 1er juillet 2020

    Imprimer

    Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

     
    Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est accordé pour un passage en phase 4 du déconfinement à partir du 1er juillet, sur base de l’accord des experts du GEES qui repose sur la bonne évolution de la situation épidémiologique.

    belgium,covid19,déconfinement


    Les six règles d’or restent en vigueur, à savoir :

    •    Le respect des règles d’hygiène ;
    •    Le fait de privilégier les activités en extérieur ;
    •    La prise de précautions supplémentaires pour les personnes à risque ;
    •    Le respect des distances de sécurité ;
    •    La règle de la bulle élargie qui passe de 10 à 15 personnes différentes par semaine en plus du foyer. Pour rappel, ce droit est individuel.
    •    Les activités de groupe ne peuvent dépasser 15 personnes, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions non encadrées, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci.

    Plus d’informations sur les mesures : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/lancement-de-la-phase-4-du-deconfinement-partir-du-1er-juillet
     

    Lancement de la phase 4 du déconfinement à partir du 1er juillet 2020

    Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est accordé pour un passage en phase 4 du déconfinement à partir du 1er juillet, sur base de l’accord des experts du GEES qui repose sur la bonne évolution de la situation épidémiologique.

    Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Les six règles d’or restent en vigueur, à savoir :

    • Le respect des règles d’hygiène ;
    • Le fait de privilégier les activités en extérieur ;
    • La prise de précautions supplémentaires pour les personnes à risque ;
    • Le respect des distances de sécurité ;
    • La règle de la bulle élargie qui passe de 10 à 15 personnes différentes par semaine en plus du foyer. Pour rappel, ce droit est individuel.
    • Les activités de groupe ne peuvent dépasser 15 personnes, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions non encadrées, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci.

    Il sera désormais possible d’ouvrir sous certaines conditions :

    • Piscines et centres de bien-être ;
    • Parcs d’attraction et terrains de jeux intérieurs ;
    • Théâtres et cinémas ;
    • Casinos et salles de jeux ;
    • Salles de congrès ;
    • Salles de réception et de fête avec 50 personnes maximum ;

    Parmi les conditions, on trouve l’application de protocoles. Par ailleurs, les règles générales qui sont déjà en vigueur pour d’autres activités s’appliqueront comme le respect obligatoire des distances de sécurité, la mise en place de créneaux horaires et la gestion des foules, le nettoyage des infrastructures et le port du masque buccal qui reste fortement recommandé.

    D’autres activités ne peuvent pas redémarrer à ce stade :

    • Les activités liées à la vie nocturne telles que les boîtes de nuit ;
    • Les événements de masse.

    Néanmoins, il sera bien possible d’organiser à partir du 1er juillet des activités en présence d’un public, sous certaines conditions qui sont reprises dans des protocoles.

    Pour les événements réguliers organisés dans des structures permanentes comme des théâtres, des cinémas, des tribunes, des salles de congrès, des protocoles seront donc établis avec les ministres compétents et les experts du GEES.

    Pour les événements ponctuels dans l’espace public, un outil en ligne sera disponible (matrice) au 1er juillet et servira de référence aux autorités locales dans l’octroi des autorisations pour ces événements. Des règles précises devront aussi être appliquées.

    Pour tous ces événements, s’ajoute une limite de capacité fixée à :

    • 200 personnes en intérieur ;
    • 400 personnes en extérieur.

    Cette limite de capacité sera réévaluée en août à 400 personnes en intérieur et 800 en extérieur au maximum, si la situation sanitaire le permet. Une exception peut être demandée pour les infrastructures permanentes avec un public assis afin de dépasser cette limite, tout en respectant les règles sanitaires.

    Le nombre maximum de participants en extérieur vaudra également pour les manifestations. Celles-ci doivent toujours faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès des autorités locales. En tout état de cause, elles devront toujours être statiques et se dérouler dans un lieu où les distances de sécurité peuvent être respectées.

    .En parallèle, outre la reprise de ces activités, certains protocoles seront assouplis à partir du 1er juillet :

    • Possibilité de se rendre au magasin avec des personnes de sa bulle de contact et sans limite de temps. La distance de sécurité s’applique quant à elle toujours.
    • Suppression de la limite du nombre d’étals pour les marchés. Les protocoles et réglementations sanitaires devront continuer à s’appliquer.

    Concernant la Fête nationale qui approche, il a été décidé que le traditionnel défilé militaire et civil prendrait une autre forme à titre exceptionnel pour se conformer aux règles sanitaires. En effet, différentes prestations artistiques dans des lieux symboliques mettront notre pays et ses artistes en lumière et seront retransmises à la télévision. Une communication détaillée sera faite ultérieurement.

    A propos des perspectives à plus long-terme, la rentrée scolaire est déjà en pleine préparation. Les ministres de l’Education, en collaboration avec les experts du Gees, ont mis en place un système de codes de couleur qui indique comment l’école doit s’organiser en fonction de la situation sanitaire. Les ministres de l’Education expliqueront plus en détail ce plan lors d’une conférence de presse.

  • Conseil National de sécurité du 24 avril 2020: les mesures en cours et celles d'un déconfinement progressif

    Imprimer

    coronavirus,covid19,belgium

    Date: 25/04/2020 01:46:16

    logo BE-Alert

    Message de la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Coronavirus : la Belgique a fixé sa stratégie de « sortie de crise »

    Sur la base d’un avis du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES), le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce vendredi 24 mars au Palais d’Egmont pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du Coronavirus. Pour rappel, le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont pris ensemble une série de mesures depuis le 12 mars dernier afin de freiner la propagation du COVID-19 dans notre pays. 

    Les indicateurs encourageants – tels que la diminution du nombre d’hospitalisations journalières ou l’aplatissement de la courbe des décès liés au virus – permettent aujourd’hui d’envisager un déconfinement graduel. Les autorités insistent néanmoins sur le fait que le virus est toujours présent sur notre territoire et reste dangereux pour la population. 

    Les mesures strictes de confinement sont maintenues, au plus tôt, jusqu’au 3 mai inclus. 

    Ensuite, la Belgique pourrait entamer son processus de déconfinement, si les conditions le permettent.

    Il est important de souligner que certaines règles resteront en vigueur, peu importe la phase de déconfinement dans laquelle nous nous trouvons. 

    Il s’agit : 

    • De la limitation des contacts entre personnes ; 
    • Du respect des distances de sécurité ; 
    • Des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ». 

    Lisez la déclaration complète sur https://www.info-coronavirus.be/fr/news/cns-24-04/


    Coronavirus : la Belgique a fixé sa stratégie de sortie de crise

    Communiqué de presse de la Première Ministre

    Sur la base d’un avis du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES), le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce vendredi 24 mars au Palais d’Egmont pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du Coronavirus. Pour rappel, le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont pris ensemble une série de mesures depuis le 12 mars dernier afin de freiner la propagation du covid-19 dans notre pays. Les indicateurs encourageants – tels que la diminution du nombre d’hospitalisations journalières ou l’aplatissement de la courbe des décès liés au virus – permettent aujourd’hui d’envisager un déconfinement graduel. Les autorités insistent néanmoins sur le fait que le virus est toujours présent sur notre territoire et reste dangereux pour la population.

    Les mesures strictes de confinement sont maintenues, au plus tôt, jusqu’au 3 mai inclus. Ensuite, la Belgique pourrait entamer son processus de déconfinement, si les conditions le permettent.

    Tout mesure qui n’est pas explicitement supprimée est maintenue.

    Les règles qui resteront en vigueur

    Il est important de souligner que certaines règles resteront en vigueur, peu importe la phase de déconfinement dans laquelle nous nous trouvons. Il s’agit :

    • De la limitation des contacts entre personnes ;
    • Du respect des distances de sécurité ;
    • Des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ».

    Se couvrir la bouche et le nez

    Se couvrir la bouche et le nez fera partie des bonnes pratiques pendant ce déconfinement. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un masque dit « de confort » ou d’une autre protection alternative (écharpe, bandana). Cette pratique sera :

    • Fortement recommandée dans l’espace public,
    • Obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 4 mai.

    Cette pratique n’est pas une protection suffisante si elle ne s’envisage pas dans le cadre du respect des distances de sécurité et des mesures d’hygiène.

    Le gouvernement fédéral et les entités fédérées travaillent ensemble afin de procurer gratuitement à chaque citoyen au moins une protection en tissu normé. Diverses initiatives vont en ce sens. Les autorités souhaitent également distribuer deux « filtres » à chaque citoyen afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent les intégrer dans les masques déjà acquis ou confectionnés. Les masques chirurgicaux et FFP2 restent, quant à eux, réservés aux professionnels de soins de santé, des maisons de repos, des collectivités ainsi que des services de sécurité.

    Dans le monde du travail, l’employeur – y compris public – devra fournir des moyens de protection aux travailleurs, si cela s’avère nécessaire.

    L’usage des transports en commun

    Le déconfinement progressif engendra inévitablement une hausse de l’usage des transports en commun. Afin d’éviter les effets de foule, il est conseillé de :

    • Faire en sorte de se déplacer par ses propres moyens (marche, vélo, voiture, etc.) afin de laisser la priorité aux personnes qui ont le plus besoin des transports en commun ;
    • Éviter les heures de pointe, quand c’est nécessaire.

    Stratégie de déconfinement

    L’ensemble des dates qui suivent sont susceptibles de changer en fonction de la situation sanitaire et de l’évolution du virus.

    1. Phase 1 – a (4 mai, estimé)

    • Pour les industries et les services B2B

    Le télétravail reste la norme. Il sera permis de pallier l’impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d’une série de recommandations sanitaires, dont le port du masque. En ce qui concerne l’organisation du travail, le Groupe des Dix a adopté un guide général de bonnes pratiques qui servira de base à des accords sectoriels ou en entreprise à conclure. Il sera ainsi une référence pour un redémarrage économique progressif dans des conditions saines et sûres pour toutes et tous.

    • Pour les commerces et l’horeca

    Les règles ne changent pas, à l’exception des magasins de tissus et les merceries qui pourront rouvrir, au vu du rôle important qu’ils joueront par rapport aux protections couvrant le nez et la bouche.

    • Au niveau de la santé

    Ces dernières semaines, l’épidémie a eu un impact important sur l’offre de soins, tant au niveau de la médecine de première ligne que des hôpitaux. Des groupes de travail étudient déjà comment répondre à la fois à l’impératif de continuer à offrir les meilleurs soins aux personnes infectées par le covid-19 tout en élargissant graduellement et de façon sécurisée l’accès aux soins de santé généraux et spécialisés. La volonté est que, le plus rapidement possible, chacune et chacun puissent avoir accès aux soins de santé de manière à nouveau « normale » tout en évitant de saturer les infrastructures médicales nécessaires à la prise en charge des malades du virus.

    • Au niveau de la vie quotidienne

    L’activité physique en extérieur sera permise avec deux personnes maximum, en plus de celles qui vivent sous le même toit, à condition de toujours respecter les distances de sécurité. Il sera également permis de pratiquer d’autres activités sportives à l’air libre et sans contact. Si ces activités nécessitent une infrastructure, il n’en demeure pas moins que l’accès aux vestiaires et aux douches communes ainsi qu’aux cafétérias reste interdit.

    2. Phase 1 – b (11 mai, estimé)

    • Pour les commerces

    Cette phase permettra de rouvrir tous les commerces, en même temps, sans discrimination de taille et de secteur, laissant ainsi à chacun les mêmes chances de réussite. Cette réouverture s’envisagera impérativement sous conditions. Celles-ci seront définies en concertation avec les secteurs et les partenaires sociaux. Elles seront de trois natures :

    • L’organisation du travail,
    • L’accueil des clients,
    • La limitation de l’accès aux commerces pour éviter les effets de foule. Ne sont pas concernées les professions impliquant des contacts physiques.
    • Au niveau de la vie quotidienne

    Nous clarifierons également l’avenir des compétitions sportives à court terme.

    3. Phase 2 (18 mai, estimé)

    • Pour les commerces

    Il sera examiné si et sous quelles conditions les professions impliquant des contacts physiques (comme les coiffeurs).

    • Au niveau de la culture

    L’ouverture des musées pourra être envisagée, sous conditions également. Par exemple, via le développement d’un système de ticketing.

    • Au niveau de la vie quotidienne

    Pour les sports d’équipe, l’entrainement physique en plein air sera permis au sein d’un club reconnu uniquement, et moyennant le respect de certaines consignes.

    • Au niveau de l’enseignement

    La reprise des cours sera très progressive, avec une réouverture dès le 18 mai. Elle ne concernera pas tous les élèves. Chaque communauté aura la charge d’élaborer, en concertation avec le secteur, l’opérationnalisation de cette décision. Certaines pistes seront aussi étudiées :

    • La possibilité d’autoriser les réunions privées à domicile,
    • Celle d’autoriser la présence d’un plus grand nombre de personnes aux mariages et aux enterrements,
    • Celle de permettre à plus de deux personnes de pratiquer une activité en extérieur,
    • La possibilité d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays ou de se rendre dans sa seconde résidence.

    4. Phase 3 (au plus tôt le 8 juin, estimé)

    Plusieurs points devront être examinés :

    • Les modalités de réouverture éventuelle et progressive des restaurants ; et puis des cafés, des bars. Ceci devra se faire, en tout état de cause, sous conditions strictes.

    • Les différentes activités estivales comme les voyages à l’étranger, les camps des mouvements de jeunesse (une décision devrait être prise d’ici la fin mai), les stages, les attractions touristiques mais aussi les événements en plein air de plus petite envergure.

    La seule certitude, c’est que les événements de masse de type « festival » ne seront pas autorisés avant le 31 août.

    Conditions de réussite

    Pour assurer le déconfinement dans les meilleures conditions possibles, le testing et le tracing joueront un rôle prépondérant.

    En ce qui concerne le dépistage, l’objectif est de pouvoir offrir un test de laboratoire à toutes les personnes qui en ont besoin, c’est-à-dire ceux qui présentent des symptômes et pour qui un médecin suspecte une infection, les personnes fortement exposées au virus de par leur profession et les personnes exposées au virus après un contact intense avec une personne infectée.

    La capacité de nos laboratoires atteindra 25.000 tests PCR par jour pour le 4 mai, et cette capacité sera extensible jusqu’à 45.000. Afin de fournir un appui à la réalisation des tests, les laboratoires publics et privés ainsi que la plateforme fédérale sont pleinement mobilisés.

    Concernant l’approvisionnement en matériel médical, les livraisons continuent et nous disposons d’un stock de matériel d’achat suffisant.

    Pour le tracing, une stratégie coordonnée entre les régions et les communautés sera mise en place, avec l’appui des experts fédéraux.

     

    https://www.belgium.be/fr

     Les règles toujours en vigueur :

     Limitation des contacts entre personnes ;
     Respect des distances de sécurité ;
     Adoption des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ».

    Se couvrir le nez et la bouche (avec masque de confort ou alternative comme foulard ou écharpe ) :

     Fortement recommandée dans l’espace public,
     Obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 4 mai.
     Des masques et de filtres seront distribués aux citoyens.

     L'usage des transports en commun :

     Faire en sorte de se déplacer par ses propres moyens (marche, vélo, voiture, etc.) afin de laisser la priorité aux personnes qui ont le plus besoin des transports en commun ;
     Éviter les heures de pointe, quand c’est nécessaire


    Aucune description de photo disponible.

    L’image contient peut-être : texte

    L’image contient peut-être : texte

    Aucune description de photo disponible.

  • Distribution gratuite de masques lavables en tissu aux montois

    Imprimer

    Distribution des masques à Mons (7000) ce lundi 18 et mardi 19 mai

    Lire la suite

  • Les balades à moto autorisées dès lundi 4 mai 2020 sous condition et à maximum 3

    Imprimer

     

    Un nouveau décret ministériel vient d'être signé avec les mesures à partir de ce lundi.

    À partir du 4 mai 2020, il sera autorisé à utiliser la moto pour une activité sportive en plein air.

    Cependant, cela concerne une visite qui commence et se termine à la maison sans visiter les sites ou les soi-disant «points chauds» sur le chemin.

    Cette activité ne doit pas non plus être menée avec plus de 3 moteurs ensemble.

    Je vous invite tous, bien entendu, à respecter à tout moment les règles de sécurité et les codes de la route afin d’éviter une pression supplémentaire sur nos services d’urgence

     

    Le decret complet est à télécharger ci-dessous

    https://pieterdecrem.be/uploads/media/30.04.2020_-_Gehandtekende_versie_MB_-_FINAL_DRAFT.pdf

     

    Depuis l’entrée en vigueur du confinement, l’usage de la moto était réservé aux trajets pour se rendre au travail, au supermarché, à la pharmacie ou aux pépinières.

    VOICI INFOS sur le site de la Fédération Mototocycliste Wallone de Belgique

    Covid 19 – Moto récréative autorisée dès le 4 mai sous conditions

    En application de l’Arrêté ministériel portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 du 30 avril 2020 modifiant ce même Arrêté du 23 mars 2020, la moto pourra à nouveau être utilisée pour une activité récréative de plein air dès le 4 mai 2020.

    Attention, 4 conditions sont imposées. En cas de transgression à l’une de ces conditions, vous risquez une amende :

    • La balade doit commencer et se terminer depuis le domicile
    • Aucun arrêt sur des sites touristiques ou autre centres d’intérêt n’est autorisé
    • Un passager est admis à conditions qu’il réside sous le même toit.
    • Maximum 3 motos.

    Le code de la route reste bien sûr de stricte application.

    Je lance également un appel à la responsabilité de tous les motards en Belgique au niveau du respect des règles de sécurité liées au Covid-19, au niveau du respect strict du code de la route et à la non prise de risques en matière de conduite.

    Montrez au monde politique que vous êtes digne de la confiance qu’il nous accorde en nous autorisant, les premiers, à pouvoir effectuer des déplacements non nécessaires en véhicule motorisé !

    Prouvez leur que le motocyclisme de loisirs, discipline sportive reconnue au sein de la FMWB et de la VMBB, est bel et bien un sport populaire pratiqué par des pilotes et passagers responsables et soucieux du respect d’autrui.

    Prenez du bon temps, aérez vous l’esprit en toute sécurité !

    Didier Frérot,

    Président de la Fédération Motocycliste Wallone de Belgique

    https://www.fmwb.be/#

  • Ensemble,nous avançons en sécurité www.info-coronavirus.be

    Imprimer

    Pour éviter une deuxième vague de Covid-19, qui risquerait de mettre à mal tous nos efforts, il est important de respecter la levée progressive des mesures telle que décidée par le Conseil National de Sécurité.

    Il ne faut pas brûler les étapes et prendre au contraire aujourd’hui le temps de nous préparer chacun pour adapter notre vie familiale, personnelle et professionnelle aux nouveaux réflexes de santé publique que nous devons adopter.

    Il en va de la responsabilité de chacun dans un sens civique commun ; ensemble, c’est possible !

     Ci-dessous, vous trouverez un résumé de l'évolution des mesures au cours des différentes phases de déconfinement, tant d'un point de vue privé, que public ou professionnel.

     Nous vous invitons à prendre connaissance de l'arrêté ministériel du 30.04.2020 qui fait lumière sur différents points cruciaux tels que l'accès aux commerces, les marchés, le télétravail ou les transports publics : https://bit.ly/2KQVYrB

     Vous avez des questions ? Le site Info-coronavirus met à votre disposition une FAQ constamment mise à jour :

    https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/

    covid19,coronavirus,

    CORONA04052020B.png

    Suivez également les infos sur la page Facebook de la ville de Mons https://www.facebook.com/VilledeMons

  • Réouverture des parcs montois dès mercredi 6 mai 2020

    Imprimer

    Message du bourgmestre de Mons : Nicolas Martin

    En concertation avec la zone de police de Mons-Quévy, nous avons décidé de rouvrir au public les parcs communaux dès ce mercredi.

    L'accès au Waux-Hall, au parc de Jemappes, au parc d'Obourg, au parc Bonnaert à Ghlin et au parc du Beffroi est autorisé en respectant les consignes de sécurité sanitaire ci-dessous.

    Pour rappel, il est important de conserver au moins 1m50 de distance entre les personnes (sauf pour les personnes vivant sous le même toit) et de rester en mouvement (pique-nique, discussions sur un banc et même les bains de soleil sont interdits).

    Les activités physiques autorisées sont la promenade ou une activité physique n'impliquant par les contacts. Les activités doivent se pratiquer de préférence seul mais elles sont autorisées pour les personnes qui habitent sous le même toit ainsi qu'avec deux amis (toujours les mêmes), conformément aux décisions du Gouvernement fédéral.

    Nous comptons sur le sens des responsabilités de chacun afin que nous puissions faire en sorte que cette décision soit durable. Merci à tous et prenez bien soin de vous et de vos proches !

  • Conseil de sécurité du mercredi 6 mai 2020 : les nouvelles mesures de déconfinement

    Imprimer

    logo BE-Alert

    Communiqué de la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Ce mercredi 6 mai 2020, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni afin de valider, de compléter et de préciser la nouvelle phase de la stratégie de déconfinement, à savoir la phase 1b qui commencera le 11 mai prochain. Les experts ont donné le feu vert au lancement de cette nouvelle phase au regard de plusieurs critères favorables pour le moment, à savoir le nombre d’hospitalisations par jour, la tendance moyenne de ces hospitalisations qui est à la baisse par rapport aux semaines précédentes, le nombre de lits occupés dans les unités de soins intensifs, le testing et le tracing. Ces critères continueront à jouer un rôle dans le déconfinement graduel.

    Lisez la suite : https://centredecrise.be/fr/news/deconfinement-phase-1b-partir-du-11-mai-elargissement-des-contacts-sociaux-et-ouverture-des-0

    Mesures prises par le Conseil national de Sécurité du 6 mai 2020


    Ce mercredi 6 mai, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni afin de valider, de compléter et de préciser la nouvelle phase de la stratégie de déconfinement, à savoir la phase 1b qui commencera le 11 mai prochain.

    Les experts ont donné le feu vert au lancement de cette nouvelle phase au regard de plusieurs critères favorables pour le moment, à savoir le nombre d’hospitalisations par jour, la tendance moyenne de ces hospitalisations qui est à la baisse par rapport aux semaines précédentes, le nombre de lits occupés dans les unités de soins intensifs, le testing et le tracing.

    Ces critères continueront à jouer un rôle dans le déconfinement graduel.

    Afin de répondre à la détresse et aux difficultés suscitées par l’éloignement physique, le Conseil national de sécurité a tout d’abord décidé de permettre un élargissement supplémentaire des contacts sociaux à partir de dimanche prochain.

    À l’heure actuelle, il est possible de voir deux personnes - toujours les mêmes - à l’extérieur, pour une promenade ou faire du sport ensemble.

    Cette possibilité reste d’application.

    A partir du 10 mai, chaque foyer pourra accueillir à son domicile jusqu’à maximum quatre personnes – toujours les mêmes.

    Afin de limiter le nombre de contacts favorisant la dispersion du virus, les personnes invitées s’engagent à n’entrer que dans un seul foyer.

    L’objectif est de restreindre au maximum les silos qui se rencontrent et de garantir la réciprocité la plus grande possible.

    Cela, aux conditions suivantes :

    Les distances de sécurité doivent, bien entendu, être respectées avec les invités.

    Si le citoyen possède un jardin ou une terrasse, il est préférable d’organiser cette visite à l’extérieur.

    Il est évident qu’aucune visite ne peut être autorisée si un membre de la famille ou si la personne invitée est malade.

    Une attention particulière devra être apportée aux personnes plus âgées ou fragiles.

    Ce système facilite également le traçage des contacts qui ont eu lieu entre les personnes si l’une d’elles s’avérait positive au Covid-19.

    Nous continuerons à évaluer les possibilités d’élargir ces contacts au fur et à mesure des différentes phases. Ceci ne pourra se faire pour le 18 mai.

    Le 11 mai prochain, nous acterons également la réouverture des commerces. Cette réouverture devra – comme pour tout le reste - se faire dans le respect strict des règles suivantes :

    A l’instar de ce qui se pratique dans les commerces déjà ouverts - 1 seul client sera autorisé par 10m² et ce pendant 30 min maximum. Pour les plus petits commerces une exception est prévue.

    Il sera fortement recommandé à chaque client de porter une protection couvrant le nez et la bouche dans les commerces. En tout état de cause, les distances de sécurité doivent être respectées.

    Les employeurs seront responsables de la santé et de la sécurité de leurs employés, et devront tout faire pour garantir des conditions de travail sûres.

    Afin d’éviter les effets de foule, chacun devra faire ses courses seul(e). Une exception sera tolérée pour les enfants de moins de 18 ans – qui pourront être accompagnés d’un parent – et les personnes nécessitant de l’aide.

    Il est par ailleurs recommandé de se rendre dans les commerces situés dans une ville ou une commune proche de son domicile et de son lieu de travail. Les excursions et les activités touristiques demeurent interdites.

    Les rassemblements restent également interdits. Les autorités locales veilleront à l’application des distances de sécurité dans l’espace public et prendront les mesures nécessaires. Une priorité devrait être donnée aux personnes de plus de 65 ans, aux personnes à mobilité réduite et au personnel soignant.

    L’utilisation des transports en commun ne doit se faire que si vous n’avez pas d’alternative. L’objectif est de laisser leur accès aux personnes qui en ont le plus besoin.

    Les métiers de contact hors soins médicaux et paramédicaux resteront malheureusement fermés pour le moment.

    Les marchés ne pourront pas reprendre non plus à ce stade. Seuls les marchands ambulants isolés (alimentaires et non-alimentaires) pourront être autorisés ; et ce, par les autorités locales et aux emplacements habituels.

    Comme partout ailleurs, les distances de sécurité devront être respectées.

     

    Malheureusement, les cafés – les bars – les restaurants – et les lieux festifs, récréatifs, culturels et touristiques resteront fermés à ce stade également.

    La prochaine étape est actuellement estimée au 18 mai.

    Les Communautés et le monde de l’enseignement travaillent déjà de concert pour assurer une reprise progressive des cours dans les écoles primaires et secondaires.

    D’ici là, nous déterminerons avec les experts la faisabilité et les conditions pour :

    la reprise des marchés

    la réouverture des musées, des bibliothèques, des parcs zoologiques, etc.

    la réouverture des professions avec contact physique comme les coiffeurs

    l’élargissement du nombre de personnes présentes aux cérémonies de mariage et aux enterrements

    la reprise des entraînements sportifs à l’extérieur.

    La reprise des événements sportifs et culturels sera par ailleurs analysée par les experts sur base des travaux déposés par les ministres compétents pour pouvoir présenter un calendrier plus précis au travers des différentes phases la question relative aux excursions d’une journée, des séjours dans les résidences secondaires ou dans les gîtes sera évoquée lors de la préparation de la phase 3 (date estimée : 8 juin).


    Vous pouvez à nouveau visionner la conférence de presse ici :


    Plus d'informations :

    Site principal : Info-coronavirus.be(link is external)
    Numéro général : 0800 14 689
    Conférences de presse : news.belgium.be
    ⇨ retrouvez ici tous les liens utiles par thématiques(link is external)

     

    https://www.belgium.be/fr/actualites/2020/coronavirus

     

    Le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce mercredi 6 mai dès 9 heures pour concrétiser la prochaine étape du déconfinement progressif de la Belgique (la phase 1B), malgré la présence toujours active du coronavirus Covid-19. Les mesures qui ont été prises sont annoncées dès 14h30.

    Suivez ce moment important sur Sudinfo.be

    laprovincelogo.png

    Lors de la conférence de presse qui a suivi le CNS, Sophie Wilmès a détaillé les mesures concernant l’ouverture des magasins le 11 mai et les conditions de sécurité qui y seront d’application.

    Il n’y aura qu’un client par 10 mètres carrés pour une durée de 30 minutes maximum. 

    Un masque sera recommandé dans les magasins.

    Les distances de sécurité doivent être respectées. L’employeur doit garantir des conditions de travail sûres pour ses employés.

    Il faut éviter l’effet de foule. Vous devrez faire vos courses seul. Seul un enfant de moins de 18 ans pourra être accompagné d’un parent. Les personnes qui ont besoin d’un soutien pourront aussi être accompagnées. On vous conseille aussi de faire vos courses dans des magasins près de votre domicile ou votre travail. Il faut rappeler que toutes activités touristiques restent interdites, comme les rassemblements. Les autorités locales veilleront au respect des règles. S’il y a trop de monde en rue ou au centre commercial, il faudra revenir plus tard.

    Évidemment, priorité sera donnée au personnel soignant, aux personnes de plus de 65 ans et à ceux qui ont des problèmes de mobilité.

    Certains commerces et services ne pourront pas rouvrir leurs portes dès le 11 mai.

    Certains commerces et services restent fermés jusqu’au 18 mai : bibliothèques, zoos, esthéticiennes, coiffeurs, tatoueurs et métiers avec contacts physiques.

    Les marchés ne pourront pas reprendre non plus dès le 11 mai (sauf les marchands ambulants isolés sont autorisés par les autorités locales et aux emplacements habituels).

    Les bars, restaurants et cafés restent aussi fermés.

    Les auto-écoles rouvriront le 11 mai, a confirmé mercredi, en séance plénière du parlement wallon, la ministre régionale en charge de la Sécurité routière, Valérie De Bue. Les cours théoriques et pratiques ainsi que certains examens (motos, autocars…) pourront y être organisés. Les examens pour les permis B (voiture) et C (camion), eux, « seront envisagés à partir du 25 mai afin de nous aligner avec les autres Régions », a-t-elle précisé

    VISITES FAMILIALES

    A partir du  10 mai possibilité de recevoir

                                 4 membres proches à la maison

    À partir de dimanche, jour de la fête des mères, les Belges auront la possibilité de recevoir quatre personnes à leur domicile. « Les phases consécutives ont suscité chez certaines un profond désarroi. Le fait d’avoir ouvert le champ des relations sociales n’a effectivement pas suffi à apaiser nombre de nos concitoyens », a justifié la Première ministre Sophie Wilmes. Le CNS a dès lors décidé de permettre un élargissement supplémentaire des contacts sociaux à partir de dimanche prochain, jour de la fête des mères. « À partir du 10 mai, chaque famille, pourra accueillir jusqu’à quatre personnes, mais qui doivent s’engager à ne venir que chez vous. Il sera nécessaire de respecter la distance. Si vous avez une terrasse ou un jardin, voyez-vous à l’extérieur », a exhorté Mme Wilmès, qui a aussi appelé à « faire particulièrement attention aux personnes âgées ».

     

     

     

     

     

  • Conseil de sécurité du 13 mai 2020 : les décisions pour la phase 2 du déconfinement dès lundi 18 mai

    Imprimer

    Le Conseil national de sécurité (CNS), qui rassemble la Première ministre, les ministres-présidents des entités fédérées, les ministres compétents ainsi que des experts, s’est réuni ce mercredi 13 mai pour aborder de nombreux points concernant la phase 2 du plan de déconfinement progressif.

    MESURES de réouverture sous condition

    -La phase 2 du déconfinement sera enclenchée en Belgique

    à partir du 18 mai 2020

    - La reprise progressive des cours pour certains élèves de primaire et secondaire est confirmée

    - Les musées et les lieux historiques pourront rouvrir à partir du 18 mai sous certaines conditions (billetterie en ligne ou téléphonique, limitation d'accès, chemin tracé)

    - Les métiers de contact (coiffeurs, esthéticiennes,...) pourront rouvrir dès le 18 mai en respectant certaines conditions (port du masque obligatoire pour le personnel et les clients, distance de sécurité entre les clients)

    - Les marchés peuvent reprendre lundi prochain sous certaines conditions maximum 50 marchands qui seront masqués.

    - Les parcs animaliers (comme Pairi Daiza) peuvent rouvrir à partir du 18 mai sous certaines conditions ((billetterie en ligne ou téléphonique, limitation d'accès, chemin tracé)

    - 30 personnes seront désormais autorisées aux cérémonies comme les mariages et enterrements. Les réceptions après sont toujours interdites.

    - Les clubs sportifs de tout âge peuvent reprendre leurs activités et entraînements en extérieur (30 personnes maximum et supervisé par un entraîneur) Cafétarias fermée

    -Cérémonies officielles et religieuses (mariages,enterrement ) avec maximum 30 personnes mais respect distances sociales.

    logo BE-Alertlogo BE-Alert

    Ce mercredi 13 mai, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a pris la décision, sur base du rapport des experts du GEES, d’enclencher la phase 2 de notre plan de déconfinement à partir du 18 mai prochain.

    La prochaine étape de notre déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Vu la multitude des activités à appréhender et leur impact sur les contacts interpersonnels, la phase 3 devra être suivie d’autres phases afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes et de procéder de manière progressive et sécurisée.

    Plus d’informations sur l’adaptation des mesures ici : https://centredecrise.be/fr/news/deconfinement-lancement-de-la-phase-2-partir-du-18-mai

    Déconfinement : Lancement de la phase 2 à partir du 18 mai

    Ce mercredi 13 mai, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a pris la décision, sur base du rapport des experts du GEES, d’enclencher la phase 2 de notre plan de déconfinement à partir du 18 mai prochain.

    Cette phase repose principalement sur la reprise progressive des cours pour certains élèves dans l’enseignement primaire et secondaire et ceci, dans des conditions strictes d’organisation. A noter que les maternelles resteront fermées à ce stade et que l’enseignement supérieur a quant à lui déjà organisé sa fin d’année académique avec les autorités communautaires.

    Le deuxième volet de cette phase concerne la culture. Le CNS a décidé qu’à partir du 18 mai les musées et les infrastructures d’intérêt culturel - à savoir les demeures et monuments historiques, les châteaux et citadelles - pourront ouvrir à nouveau leurs portes mais à la condition d’instaurer un système de billetterie en ligne ou par téléphone et de prendre les dispositions nécessaires pour éviter les effets de foule à l’intérieur de leur établissement. Les bibliothèques restent ouvertes aux mêmes conditions que maintenant.

    Au niveau de la vie économique, il a été décidé que, dans cette phase 2, les métiers de contact pourront rouvrir, sous certaines conditions comme la prise de rendez-vous, le port du masque ou d’une protection couvrant le nez et la bouche pour le client et le personnel et le respect des distances de sécurité entre les clients. Par ailleurs, les marchés pourront être à nouveau organisés avec l’accord des autorités locales en sachant qu’ils doivent compter un maximum de 50 échoppes, qu’un plan de circulation devra être instauré et que les distances de sécurité devront toujours être d’application. Le port d’un masque ou d’une protection couvrant le nez et la bouche est obligatoire pour les commerçants et leur personnel et fortement conseillé pour les clients.

    Enfin, une série d’autres décisions ont été prises par rapport au sport et aux loisirs. Les infrastructures d’intérêt naturel comme les parcs animaliers pourront également rouvrir à condition qu’ils instaurent une billetterie en ligne ou par téléphone pour limiter l’accès au public, un plan de circulation et que les cafétérias et restaurants restent fermés au même titre que les attractions et les plaines de jeux. Les entraînements sportifs réguliers et les leçons en extérieur et en club pourront reprendre à condition qu’ils se pratiquent en respectant les distances de sécurité et en présence d’un entraîneur. Les groupes ne peuvent pas dépasser les 20 personnes et les clubs sportifs ne peuvent rouvrir qu’à condition que toutes les mesures soient prises pour assurer la sécurité des personnes. En ce qui concerne les mariages et les enterrements, il sera possible d’accueillir maximum 30 personnes lors des cérémonies à partir du 18 mai, sous certaines conditions dont le respect des distances de sécurité. Il ne sera par contre pas permis d’organiser une réception après la cérémonie.

    La prochaine étape de notre déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Vu la multitude des activités à appréhender et leur impact sur les contacts interpersonnels, la phase 3 devra être suivie d’autres phases afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes et de procéder de manière progressive et sécurisée.

    Le plan précis relatif au déconfinement progressif du domaine culturel et sportif sera communiqué dès qu’il aura fait l’objet d’un accord avec le GEES. De la même manière, nous aborderons de façon plus précise la reprise graduelle des activités touristiques et de la réouverture des restaurants, des terrasses et des cafés.

    Nous devrons également étudier dans quelle phase et dans quelles conditions nous pourrons élargir les contacts sociaux , envisager les stages d’été et les camps de mouvements de jeunesse cet été, autoriser la reprise des services de cultes sous certaines conditions et permettre l’organisation de manifestations et d’événements de taille diverse.

    Nous pouvons déjà vous dire que toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif reste interdite jusqu'au 30 juin.