Real Time Web Analytics

  • Réouverture des magasins,des musées et des piscines dès mardi 1er décembre 2020

    Imprimer


    BE-Alert - COVID-19 : Le Comité de concertation donne son feu vert à l’ouverture des magasins non essentiels et précise les mesures de lutte contre le coronavirus pour la période de Noël

    Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo 


    Le Comité de concertation a discuté aujourd’hui de la situation épidémiologique dans notre pays. Malgré la légère amélioration de la situation sanitaire, notre pays se trouve toujours en niveau d’alerte Covid 4.
    Le Comité de concertation a pris les décisions suivantes.

    1.    Réouverture des magasins à des conditions strictes


    Les magasins non essentiels peuvent rouvrir à partir du 1er décembre 2020.


    De strictes conditions en matière d’hygiène seront toutefois applicables :

    • le strict respect des règles de base, comme se laver les mains, garder ses distances, porter un masque ;
    • les mesures de prévention doivent être annoncées de manière visible pour tous les visiteurs y compris le personnel et les fournisseurs ;
    • du gel désinfectant pour les mains doit être disponible à l'entrée ; toute personne qui entre dans le magasin doit se désinfecter les mains ;
    • le personnel reçoit une formation appropriée ;
    • le shopping se fait individuellement avec un adulte par séance de shopping. La compagnie d’enfants jusqu'à l’âge de 18 ans inclus est limitée autant que possible ;
    • une visite de magasin est aussi brève que possible et dure au maximum 30 minutes ;
    • le magasin est également responsable de la gestion de la file d'attente à l'extérieur du magasin. Une surveillance de la clientèle qui  attend à l’extérieur du magasin doit être organisée de manière à ce que les règles de distanciation physique soient respectées. L'organisation à l'extérieur du magasin se fait selon les directives des autorités locales

    Les conditions portent également sur le nombre maximal de clients par mètre carré de surface accessible :

    • pour les magasins, s'applique la norme d'un client par 10 m² de surface accessible ;
    • les magasins de moins de 20 m² accueillent au maximum 2 clients en même temps, à condition que les règles de distanciation soient respectées ;
    • les grands magasins de plus de 400 m² doivent obligatoirement prévoir un contrôle d’accès ;
    • l'accès aux centres commerciaux, aux rues commerçantes et aux parkings est organisé par les autorités communales compétentes, conformément aux instructions de la ministre de l'Intérieur, de manière à respecter les règles de distanciation, en particulier le maintien d'une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

    Les musées et piscines peuvent ouvrir conformément au protocole de leur secteur.

    2.    Période de Noël

    Pendant la période de Noël aussi, les règles relatives aux contacts sociaux restent d’application.

    Dans un souci de bien-être psychosocial, les personnes seules peuvent inviter en même temps leurs deux contacts rapprochés, soit le 24 soit le 25 décembre. 


    Pour les rassemblements à l’extérieur, la règle des quatre reste applicable.


    Le couvre-feu entre 0h00 et 05h00 reste en vigueur, tout comme l’interdiction généralisée de rassemblement.

    Une interdiction généralisée de vente et de lancement de feu d’artifice est également d’application.

    Contrôles renforcés des voyages

    Pour les personnes qui ont séjourné plus de 48 heures à l’étranger et séjourneront en Belgique plus de 48 heures, la police mènera des contrôles renforcés :

    • de l’obligation de remplir le Formulaire de Localisation du Passager ;
    • du respect de la quarantaine obligatoire.

    L’ensemble des mesures ci-dessus seront en vigueur jusqu'au 15 janvier 2021. Début janvier, une évaluation sera réalisée sur la base des indicateurs médicaux afin de déterminer si un passage à la phase de gestion (voir ci-dessous) est envisageable et pour quels secteurs.  

    Phase descendante et phase de gestion

    Le Comité de concertation a également décidé de travailler en deux phases dans la gestion sanitaire :

    • une phase descendante pendant laquelle il faut faire baisser au plus vite les chiffres liés aux contaminations par des mesures strictes ;
    • une phase de gestion où les protocoles par secteur sont en vigueur. Les protocoles sectoriels qui existent en plusieurs versions selon le niveau d’alerte sont donc ramenés à un seul protocole par secteur, qui s’applique pendant la phase de gestion et définit la manière dont il faut se comporter dans une société offrant un niveau de protection suffisant face au coronavirus.    

    Pour passer de la phase descendante à la phase de gestion, le taux d’incidence devra être à un niveau bas suffisamment longtemps. De plus, les secteurs ne se trouveront pas tous dans la même phase en même temps. Cela dépendra largement du risque épidémiologique que présente le secteur.


    Plus d’informations sur : 

    https://centredecrise.be/fr/news/crisisbeheer/covid-19-le-comite-de-concertation-donne-son-feu-vert-louverture-des-magasins-non

     

  • Festival des musiques sacrées du vendredi 4 au samedi 12 décembre 2020 diffusé en ligne via surmars.be et réseaux sociaux

    Imprimer

    Le festival qui ressource, transforme et soigne.

    On n’arrête pas la musique ! Il nous est vraiment impossible – inconcevable !

    – de renoncer au projet de créer ce festival tant rêvé sur Mars-Mons arts de la scène.

    Le festival des musiques sacrées aura bien lieu mais en ligne. Huit des dix concerts

    seront maintenus en profitant de l’acoustique exceptionnelle d’Arsonic ou de

    sa Chapelle du Silence et diffusés en streaming selon le programme annoncé.

    Désormais à Mons et à l’initiative de Jean-Paul Dessy, directeur artistique musique

    de Mars, une semaine sera dédiée, chaque année, à la musique sacrée – aussi

    nommée musique spirituelle pour sa vocation œcuménique.

    Toutes les cultures et les traditions y sont invitées. Chants rituels,

    musique « inspirationnelle », contemplative, concerts confidences,

    formes méditatives, etc.

    Le fil conducteur de la programmation est l’ouverture aux autres, aux origines

    du monde, aux pratiques bienfaisantes des rituels musicaux les plus variés,

    aux vertus apaisantes et « ressourçantes » des sons.

    En retrouvant ce langage universel, vecteur de découverte de soi et de rencontre

    de l’autre, nous invitons le public à vivre des expériences sensorielles et

    philosophiques épanouissantes.

    C’est cette musique vocale, instrumentale, inspirée et inspirante sous toutes

    ses formes et ses évolutions que nous souhaitons célébrer afin d’encourager

    le dialogue entre cultures et traditions au sein de notre époque.

    Rendez-vous du 4 au 12 décembre chaque soir à 20h

    sur le site www.surmars.be 

    ou les réseaux sociaux de Mars

    (YoutubeFacebookInstagram).

    beach-1835195 CR Pexels.jpg
    Avec Musiques NouvellesSoumaya HallakPirly Zurstrassen, le Brussels Vocal Project

    Manuel HermiaHughes Kolp, et Jean-Yves Leloup.

    En collaboration avec l’Association TETRA Sagesses & Conscience et le label Cypres

    qui présentera en avantpremière les deux premiers CD de sa nouvelle collection « Soundfulness ».

    MARS 
    Festival des Musiques Sacrées 
    04 > 12.12
    En ligne
    www.surmars.be

     

    https://www.facebook.com/surmars7000/

     

    https://www.youtube.com

     

    https://www.instagram.com/surmars7000

  • Les jardins d’hiver sur la Grand-Place de Mons du 4 décembre 2020 au 4 janvier 2021

    Imprimer

    1DD42C97-D2AC-4C5F-9DA0-9539E009E83F.jpeg

    3BD347E9-00B9-4329-8862-8A0A3BFDBE65.jpeg

    Les Jardins d'Hiver de Mons Cœur en Neige !

    Du 4 décembre au 3 janvier 2021, venez profiter librement d'un grand jardin d'hiver sur la Grand-Place de Mons !

    Décorations thématiques, illuminations, mosaïcultures, etc. prendront leurs quartiers à la place de l'habituel village d'artisans, le tout dans une ambiance magique pour vous réchauffer le cœur en cette période délicate.

    La Place du Marché aux Herbes et les quartiers commerçants seront également mis à l'honneur !

    Les Jardins d'hiver sont une organisation de la Gestion Centre Ville, avec le soutien de la Ville de Mons. Concept by D. Jeanmotte.


    https://www.facebook.com/monscentreville/

    Infos prochainement sur la page Facebook Mons Gestion Centre Ville et bientôt sur le site 

     https://monscoeurenneige.be/

    A2AEF4ED-AF12-429C-A81D-5403A2258BAC.jpeg

     

     

  • Expos photos" LEGACY" de Yann Arthus-Bertrand au parc du Beffroi & salle Saint-Georges Gd-Place Mons jusqu'au 13.12.2020

    Imprimer

    La ville de Mons prolonge « LEGACY – l’héritage que nous laissons à nos enfants » jusqu'au 13 décembre ! Situées  dans le parc du Beffroi et dans la salle Saint-Georges ces deux expositions consacrées à l’écologiste français Yann Arthus-Bertrand retracent le parcours du célèbre photographe, qui documente depuis quatre décennies la beauté et la fragilité de notre planète.

    Des lions du Kenya aux porcs d’élevage français, des tapis marocains au sucre de l’île de La Réunion, de la beauté indicible d’une île calédonienne en forme de cœur à la ferveur d’un festival religieux sur le Gange : depuis près de 40 ans, Yann Arthus-Bertrand photographie et filme infatigablement la beauté naturelle aussi bien que la richesse culturelle de notre monde. À force de documenter au fil de ses reportages les ravages que l’homme inflige à sa planète nourricière, il est devenu militant écologique et est depuis 2009 « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

    À travers le répertoire unique des centaines de sites exceptionnels, souvent reconnus par l’UNESCO, qu’a photographiés Yann Arthus-Bertrand, les deux expositions organisées par le Pôle muséal de la ville de Mons mettent en évidence les grandes transformations que subissent notre planète et ses occupants, offrant un aperçu de ce que nous transmettons en héritage (« legacy » en anglais) aux générations suivantes.

    Le Beffroi, point culminant de la ville, et son parc sont le cadre exceptionnel de la présentation en plein air d’une centaine des plus belles photos de La Terre vue du ciel (1992), le projet phare de Yann Arthus-Bertrand dont le livre s’est vendu à près de 4 millions d’exemplaires et dont les photos ont été vues par 200 millions de personnes de par le monde. La salle Saint-Georges accueillera une sélection de travaux de Yann Arthus-Bertrand de 1981 à nos jours, y compris les moins connus, tels que les premiers clichés de lions, les portraits d’inconnus pour l’hebdomadaire français L’Express, et ses initiatives pour défendre le monde agricole en France, en Argentine ou au Royaume-Uni.

    L’exposition bénéficie du soutien de la Commission belge francophone et germanophone pour l’Unesco. L’UNESCO a soutenu dès ses débuts le travail de Yann Arthus-Bertrand. Le choix de Mons pour accueillir cette exposition exceptionnelle n’est pas un hasard. La capitale du Hainaut possède en effet un nombre remarquable de patrimoines reconnus par l’UNESCO, accessibles au public : le beffroi (1999), les minières néolithiques de silex de Spiennes (2000) et le Grand Hornu (2012) figurent au Patrimoine mondial de l’Humanité ; la Ducasse rituelle de Mons (2005) est reconnue comme chef-d’œuvre du Patrimoine immatériel de l’Humanité ; le répertoire bibliographique universel du Mundaneum (2013) est inscrit sur la liste Mémoire du Monde. Et en 2014, le savoir-faire des carillonneurs belges (à écouter lors des concerts au beffroi de Mons) a été ajouté par l’UNESCO à la liste du Patrimoine immatériel.

    La Ville de Mons - Ville aux 4 patrimoines UNESCO 


    LEGACY :

    l’héritage que nous laissons à nos enfants

    Mons accueille deux expos du photographe Yann Arthus-Bertrand

    Du 4 juillet au 13 décembre 2020, la ville de Mons accueillera dans le parc du Beffroi et dans la salle Saint-Georges deux expositions consacrées à l’écologiste français Yann Arthus-Bertrand.

    Sous le titre de « LEGACY – l’héritage que nous laissons à nos enfants », elles retracent le parcours du célèbre photographe, qui documente depuis quatre décennies la beauté et la fragilité de notre planète.

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    Des lions du Kenya aux porcs d’élevage français, des tapis marocains au sucre de l’île de La Réunion, de la beauté indicible d’une île calédonienne en forme de cœur à la ferveur d’un festival religieux sur le Gange : depuis près de 40 ans, Yann Arthus-Bertrand photographie et filme infatigablement la beauté naturelle aussi bien que la richesse culturelle de notre monde.

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    À force de documenter au fil de ses reportages les ravages que l’homme inflige à sa planète nourricière, il est devenu militant écologique et est depuis 2009 « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

    À travers le répertoire unique des centaines de sites exceptionnels, souvent reconnus par l’UNESCO, qu’a photographiés Yann Arthus-Bertrand, les deux expositions organisées par le Pôle muséal de la ville de Mons mettent en évidence les grandes transformations que subissent notre planète et ses occupants, offrant un aperçu de ce que nous transmettons en héritage (« legacy » en anglais) aux générations suivantes.

    Le Beffroi, point culminant de la ville, et son parc sont le cadre exceptionnel de la présentation en plein air d’une centaine des plus belles photos de La Terre vue du ciel (1992), le projet phare de Yann Arthus-Bertrand dont le livre s’est vendu à près de 4 millions d’exemplaires et dont les photos ont été vues par 200 millions de personnes de par le monde.

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    • yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

      yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    La salle Saint-Georges accueillera une sélection de travaux de Yann Arthus-Bertrand de 1981 à nos jours, y compris les moins connus, tels que les premiers clichés de lions, les portraits d’inconnus pour l’hebdomadaire français L’Express, et ses initiatives pour défendre le monde agricole en France, en Argentine ou au Royaume-Uni.

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    L’exposition bénéficie du soutien de la Commission belge francophone et germanophone pour l’Unesco. L’UNESCO a soutenu dès ses débuts le travail de Yann Arthus-Bertrand.

    yannarthus-bertrand,expo,photos,mons

    Le choix de Mons pour accueillir cette exposition exceptionnelle n’est pas un hasard.

    La capitale du Hainaut possède en effet un nombre remarquable de patrimoines reconnus par l’UNESCO, accessibles au public : le beffroi (1999), les minières néolithiques de silex de Spiennes (2000) et le Grand Hornu (2012) figurent au Patrimoine mondial de l’Humanité ; la Ducasse rituelle de Mons (2005) est reconnue comme chef-d’œuvre du Patrimoine immatériel de l’Humanité ; le répertoire bibliographique universel du Mundaneum (2013) est inscrit sur la liste Mémoire du Monde.

    Et en 2014, le savoir-faire des carillonneurs belges (à écouter lors des concerts au beffroi de Mons) a été ajouté par l’UNESCO à la liste du Patrimoine immatériel.
    INFORMATIONS PRATIQUES

    Parc du Beffroi & Salle Saint-Georges, 7000 Mons
    04.07 > 25.10.2020

    www.visitmons.be

     
     
  • Mons vu du terril Héribus par beau temps: photos Bernard Maton

    Imprimer

    DSC_0199.JPG

    DSC_0201.JPG

    DSC_0202.JPG

    DSC_0218.JPG

    DSC_0223.JPG

    DSC_0217.JPG

    DSC_0205.JPG

     

    DSC_0221.JPGDSC_0207.JPG

    Mons,

    mons

    mons

    mons

    DSC_0197.JPG

    mons

    Attention danger ! Si vous tentez de monter en haut du terril de l'héribus ,l'accès n'est pas facile et par temps humide, particulièrement glissant. Munissez vous de bonnes bottines!

    Soyez prudent !

    mons

    Photos Bernard Maton 28 octobre 2020

    Réflexions de Jacques Hamaide,ancien échevin sur Le mont Heribus

    L 'Heribus est une des cinq collines de Mons (Bergen) sur laquelle le charbonnage de Cuesmes a pendant plus d'un siècle déversé ses scories et rebuts de charbon, le transformant ainsi en un très haut terril ( 107 mètres).

    Il est remarquable et intervient dans l'histoire militaire de la ville puisqu'à différents moments il fut site d'artillerie et d'observation notamment lors du siège de Mons par Louis XIVen compagnie de Racine, en 1691 ; ceci évidemment avant le rejet sur son sommet des schistes qui l'avaient ensuite transformé et dénaturé.

    Lorsque vers les années 1970, cessa l'exploitation -pour l'Héribus 1968- des mines, l'Héribus apparaissait comme un immense monstre noir, légèrement fumant et progressant toujours sur les propriétés et jardins se trouvant à ses pieds.

    Descendant la rue notre Dame Débonnaire à Mons, on avait l'impression de s'y précipiter et ce n'était pas nécessairement très beau, ni à l'avantage du paysage Ouest de la ville.

    Fin des années 60, j‘avais donc écrit au ministre ayant en attributions l'urbanisme afin qu'une intervention de l’État puisse améliorer les choses dans le cadre de la toute nouvelle loi sur la réhabilitation des sites industriels désaffectés ou à l'abandon.

    Quand un jour, des années plus tard, Mr Stoquart, ingénieur urbaniste membre d'un cabinet ministériel, m'informa qu'il traitait un dossier sur l'avenir du terril de l'Héribus et que la première pièce du dossier était précisément cette lettre à laquelle je n'avais jamais eu réponse.

    Et l'Héribus fut l'objet d'un vaste reconditionnement, modelant et redessinant sa ligne et ses courbes ,privilégiant des plantations spontanées, et organisant un chemin de promenade avec mobilier adéquat dont une table d'orientation à son sommet.

    Le travail terminé, la ville de Mons fut invitée à inaugurer l'Héribus rénové, vert par endroits ,rougi à d'autres par sa combustion interne et devenu ainsi objet de culture et de tourisme.

    Bras de chemise retroussés, le CBE (Collège des Bourgmestre et échevins) conduit par son bourgmestre Abel Dubois, procéda à cette ascension inaugurale par beau temps et de très bonne humeur, d'autant plus que de la bière fraîche nous attendait à l'arrivée, cela devait être début des 80.

    Maintenant, l'Héribus , plusieurs fois reconditionné, est devenu une colline verte, lieu d'une belle promenade.

    Ascension du terril Héribus

    S’il est un terril qui vaut le détour, c’est celui de l’Héribus à Cuesmes

     
    Il ne laissera pas vos mollets indifférents mais quel spectacle !

    Trace du passé

     
    Point positif dès votre arrivée au terril, le parking situé juste au pied, rue Hector Delannois ! Vous emprunterez d’abord un chemin en dur qui longe la montagne, l’occasion d’admirer tranquillement la nature environnante. Sur votre droite, vous apercevrez la voie ferrée qui a probablement favorisé le commerce pendant l’exploitation minière, les échanges entre bassins houillers du Hainaut et compagnies françaises étant très importants au XIXe siècle...      La suite de l'article dans le lien ci-dessous

    https://www.visitmons.be/toutes-nos-experiences/ascension-du-terril-heribus

  • Plan Grand Froid à Mons

    Imprimer

    Activation du Plan Grand Froid

    Le Plan Grand Froid à Mons vise à apporter une attention particulière aux personnes plus vulnérables en période de grand froid.

    Quelques recommandations ci-dessous.

    Dispositif de veille

    Dans le cadre du Dispositif de veille mis en place pour la première fois durant la période de canicule cet été 2020, les travailleurs sociaux des Maisons de Quartier de Mons ont réactivé un contact téléphonique régulier avec les citoyens inscrits dans le registre communal des personnes isolées (pour rappel, actuellement 650 personnes sont inscrites dans ce registre).

    Ces appels, réalisés par les équipes sociales, ont pour objectif de porter une attention particulière auprès de ce public plus vulnérable durant cette période de crise sanitaire. En fonction des situations sociales et des besoins identifiés, les travailleurs sociaux peuvent également relayer les demandes auprès des acteurs locaux.

    Inscription au dispositif de veille

    • Vous êtes ou connaissez une personne de plus de 75 ans et/ou isolée non encore inscrite au dispositif de veille, faites le nécessaire afin qu’une attention particulière puisse vous/lui être apportée par le CPAS de la Ville de Mons !

    Accéder au formulaire d'inscription au listing du dispositif de veille (format PDF)

    • Rappelons également que la ligne 065/88.22.25, activée lors du premier confinement, est toujours opérationnelle et accessible du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Ce numéro d'appel est destiné aux personnes fragiles et isolées qui ne peuvent compter sur un soutien extérieur (écoute, aide, besoin d'informations, relais,...).

    Aide aux sans abris

    Le Plan Grand Froid à destination des sans-abris est quant à lui coordonné par le Relais Social Urbain de Mons-Borinage. Ayez le réflexe grand froid : vous remarquez une personne sans-abri et/ou en difficulté dans la rue, contactez le !

    En pratique

    Abri de Jour L’Escale

    • Ouverture 7j/7j de l’Escale de 9h à 19h (excepté le jeudi de 13h30 à 19h) et de 13h à 19h le week-end. Pas de fermeture sur le temps de midi ; 
    • Mise en place de tonnelles extérieures (afin de garantir la distanciation sociale) ;
    • Repas chauds servis une fois par jour ainsi qu’une soupe et un petit déjeuner ; 
    • Mise à disposition de douches ; 
    • Mise à disposition de masques et de désinfectant ;
    • Mise en place d’un suivi psychologique en urgence et/ou sur rdv (sur demande) ; 
    • Suivi social des usagers ; 
    • Travail de rue renforcé (maraudes doublées => 2x/j). Nouveauté => depuis cette année, ces maraudes s’effectuent en binôme avec l’abri de nuit + présence de l’infirmière une fois par semaine ;
    • Lorsqu’il fait très froid, distribution de café en rue, de gants, de bonnets et d’écharpes ; 
    • Nouveauté => permanence de Médecin du Monde le mercredi matin dans les locaux de l’Escale (abri de jour). 

    Abri de nuit

    Pour rappel, afin d’accueillir le public dans de bonnes conditions et dans le respect des règles sanitaires, six préfabriqués ont été installés à l’abri de nuit de Mons (rue Henri Dunant) afin de garantir la capacité d’accueil habituelle durant le Plan Grand Froid (36 places) + 4 chiens. Des agents complémentaires, notamment de nettoyage, viendront également renforcer les équipes cette année dès le déclenchement du Plan Grand Froid. L’accueil des usagers s’effectuera de 19h à 21h sur site et une soupe chaude sera servie tous les soirs. 

    Le masque reste toujours obligatoire au sein de l’abri de nuit ainsi que le lavage des mains régulier. Dans le cas où des usagers présenteraient des soucis de santé, une attention toute particulière leur sera portée : prise de température régulière + suivi médical avec médecin du monde.

    Pour compléter le dispositif, une extension de la période d’accueil est envisagée, sur base d’un monitoring quotidien de la situation.

    https://www.mons.be/vivre-a-mons/sante/plan-grand-froid/plan-grand-froid

  • Click & Collect : la solution pour acheter dans les commerces considérés comme non essentiels durant cette période de confinement sanitaire

    Imprimer

    La solution de Click & Collect aide les commerçants empéchés à poursuivre leurs activités durant ce reconfinement causé par la pandémie.

    Explication en vidéo

     

         

     

  • L'art habite en ville #2 : 17 nouvelles fresques à Mons et ses villages Le plan à découvrir ici

    Imprimer
    L’Art Habite la Ville
    17 nouvelles fresques à Mons et dans ses villages

    planfresques2020-page-001.jpg

    Les œuvres



    Communiqué de presse 07.07.2020

    L’Art Habite la Ville revient à Mons et propose à nouveau au sein du chef-lieu de la province du Hainaut une véritable exposition muséale permanente en plein air, en y intégrant des œuvres urbaines originales dans les rues, les artères commerçantes…
    Quelques 40 œuvres, parfaitement intégrées au paysage urbain, sont déjà présentes sur le territoire et permettent de sublimer l’espace public. Cette année, ce ne seront pas moins de 17 nouvelles fresques qui viennent s’ajouter dans cette galerie à ciel ouvert que devient le Grand Mons. 
     

    Du 15 juin à fin octobre, le public pourra assister en live à la réalisation de ces nouvelles oeuvres. Le projet se déroulera en plusieurs pôles thématiques.
     
    Le Pôle 1 prend place au Quartier des capucins avec les Mythes et Légendes, Saint Georges et le Dragon ; 
    le Pôle 2, sur l’axe du piétonnier et rue de Nimy avec comme thème les Montois célèbres et le patrimoine architectural ;
    le Pôle 3 rue de la Halle pour faire virevolter les Voyageurs du temps ; extra-muros, 
    un Pôle 4 sera développé à Cuesmes, Ghlin, Nimy, Jemappes où seront magnifiés Légendes et Patrimoines locaux.
     
    Dans un premier temps donc, c’est sur la rue des Capucins que soufflera un vent de créativité puisqu’elle accueillera cinq fresques dont le thème sera le folklore de la Ducasse de Mons. Chaque artiste, avec son propre style, mettra en valeur la beauté des lieux à travers un geste artistique dont le quartier et ses habitants pourront profiter durant les prochaines années.

    420C1728-6368-4016-B523-F04AAA5236ED.jpeg

    Photo Cache-Mire

    Des artistes du monde entier - belges évidemment, mais aussi espagnols, autrichiens, néerlandais… et même mexicains - mettront leur créativité au service du centre-ville et des villages du Grand Mons, appuyant un peu plus le statut de capitale wallonne et ensuite européenne de la culture acquis avec l'organisation de Mons 2015. 
     
    L’Art Habite la Ville c’est aussi un moyen de rendre la culture gratuite et accessible à tous ! Riverains, étudiants, passants, touristes et travailleurs pourront trouver une œuvre qui les touche.
    Comme on peut le comprendre via les thématiques choisies, cette année, le fil conducteur de l’événement est la ville et son identité.
    Le résultat ? Des réalisations uniques qui racontent Mons à travers le prisme d’artistes aux esthétiques très différentes et de nouveaux parcours touristiques qui emmèneront les visiteurs vers de nouvelles découvertes. 

    283ABCF7-DF5C-4D20-9D4C-CEDFED98B5E2.jpeg


     
    En définitive, il s'agit d'un projet qui permet de redynamiser le centre-ville et les villages et d'une certaine manière de faire respirer l'art des musées dans la ville et susciter une envie d'aller plus loin dans cette culture et franchir la porte de ces lieux de culture, une manière à nous de se reconnecter à notre territoire, notre identité par le biais de l'art.

    D8F2F1DB-C2FF-414F-BF04-330D60B2B444.jpeg

    86C7C7F2-191A-4240-89C1-93641701238F.jpeg

    7B78A3E5-EC4F-4644-AE06-97D9AD2A0371.jpeg

    20189A3A-5EEB-4631-AD03-D4C4E3C4D9FE.jpeg

    B3A7C854-CBAD-4973-886F-42C37843B9B5.jpeg

    2259AB7B-D34F-4B4B-88EB-D76993A6945E.jpeg

    4505CF00-9260-4893-8731-4DAE71C5C61E.jpeg



    La découverte du parcours est notamment accessible sur l'application Street Art Cities.
     
    Lien direct : https://mons.streetartcities.com/
     
    Un projet de la Ville de Mons porté par l’Office du Tourisme de la Ville de Mons.
     
     
     
     
    Ci-dessous les réalisations en 2019

     
    Votre parcours piéton pour admirer ces fresques en 4.7 km à travers la ville de Mons
    • Dénivelé :89.25 m
    • Documentation
      Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)

      planparcours.PNG