Real Time Web Analytics

L’exposition Roy Lichtenstein au BAM reportée

Imprimer

Réouverture première semaine de décembre ! 

COVID 19 : la fermeture des lieux culturels entraine l’annulation de l'ouverture de l’exposition consacrée à Roy Lichtenstein au BAM qui était prévue ce samedi 31 octobre 2020

Lichtensteinpleur.jpg

Roy Lichtenstein, Crying Girl, 1963, Lithographie offset sur papier vélin blanc cassé léger, 45.8 x 61 cm
© Estate of Roy Lichtenstein / SABAM 2020

 

La décision est tombée il y a quelques heures : le Premier Ministre a annoncé le confinement partiel du pays, ce qui inclut la fermeture de tous les lieux culturels (musées, théâtres…) et ce dès aujourd’hui. Cette nouvelle restriction intervient alors que le Pôle muséal de la Ville de Mons s’apprêtait à ouvrir ce samedi au public du BAM son exposition consacrée au maitre du Pop Art américain Roy Lichtenstein.

 

« C’est un coup dur pour nous qui travaillons sur cette exposition depuis près de deux ans. C’est d’autant plus frustrant que nous étions à deux jours seulement de l’ouverture mais nous comprenons l’urgence de la situation sanitaire et la nécessité d’agir sans attendre. Je tiens à saluer l’investissement des équipes du pôle car les conditions de travail étaient loin d’être simples » déclare l’Echevine de la culture Catherine Houdart.

Pour rappel, après avoir mis à l’honneur de grands noms comme Keith Haring, Andy Warhol ou Niki de Saint-Phalle, le BAM accueille cet automne l’une des plus importantes figures de l’art du XXe siècle : Roy Lichtenstein. Depuis près de 10 ans, le musée poursuit ainsi une politique d’expositions qui se veut à la fois populaire et très engagée dans des thématiques de la société actuelle. À travers une centaine d’œuvres (estampes, sculptures, tapisseries, bannières…) présentées en un parcours rétrospectif lié aux thématiques chères à l’artiste (objets, figures féminines, bande dessinée), le public est invité à découvrir une variété de techniques surprenante. Cette exposition exceptionnelle révèle, à travers un étroit dialogue entre les multiples recherches autour des procédés de reproduction mécanique et les thématiques chères à Roy Lichtenstein, comment des éléments de cultures diverses se rejoignent dans son travail pour être traités avec la touche pop caractéristique de son langage personnel. Reconnaissable au premier coup d’œil, son art a attiré et influencé des générations de créateurs, de la peinture à la publicité en passant par la photographie, le design et la mode.

A l’heure actuelle, vu l’instabilité de la situation sanitaire, il est difficile de déterminer avec précision ce qu’il adviendra de l’exposition. La fermeture des lieux muséaux entraine une longue série de questions et de détail organisationnels sur lesquels le pôle muséal travaille. Ne sachant pas si ce confinement partiel sera prolongé, la Ville avance avec la plus grande prudence .

« L’expo Lichtenstein était un événement important pour Mons: des dizaines de milliers de visiteurs étaient attendus, avec d’importantes retombées pour le commerce local. Mais compte tenu de la situation sanitaire, il est évident qu’elle ne pourra avoir lieu comme prévu. Même si cet événement majeur de la saison culturelle montoise représente plus de deux ans de travail, aucun risque ne doit être pris pour la santé de nos concitoyens. Nous allons donc nous adapter à la situation, comme nous le faisons toujours, et discuter avec les prêteurs, (qui, pour la plupart, viennent des États-Unis), d’une possible prolongation. Toute la question est de voir si les œuvres ne sont pas promises à d’autres lieux d’exposition » précise le Bourgmestre Nicolas Martin.

 

Commentaires

  • C'est une dure réalité de devoir renoncer à un si beau projet.
    Gardons espoir et les dispositions prises maintenant, permettront peut-étre de découvrir " les multiples de Roy Lichtenstein" dans quelques semaines. Je souhaite ltoute l'energie necessaire aux organisateurs de l'expo pour gérer ce non-lieu.
    Protegez vous et vos proches.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel