Real Time Web Analytics

Exposition "Mosaïque" aux Ateliers des FUCaM à Mons du 24 octobre au 21 novembre 2020

Imprimer

A la rencontre des citoyennes et citoyens
de traditions / de cultures / d’origines musulmanes

mosaique2.jpg


Un livre, une exposition

Une enquête photographique du collectif De Vizu*
*Photographes : Viviane Stevens – Bénédicte Thomas – Véronique Vercheval
Textes de Maryam Benayad, Bernard De Vos, Barbara Mourin et Rachid Bathoum

mosaique1.jpg

Le projet photographique :


Un jour on naît. Un jour on meurt, et entre les deux, on vit. Ces trois étapes
sont ce qui lient tous les humains entre eux. Indifféremment de notre classe
sociale, de notre couleur de peau, de notre culture ou de notre idéologie,
chacun d’entre nous naît, (sur)vit avant de s’en aller vers un ailleurs.
Comment, avec qui, au nom de quoi ou de qui, c’est ce qui nous différencie.(...)
Maryam Benayad


La société n’a pas attendu les attentats pour discriminer une partie de sa population, parfois devenue
belge depuis plusieurs générations. Depuis ces deux dernieres décennies, la méfiance s’est exacerbée.
Cette fatalité, le collectif De Vizu n'y croit pas. Son inquiétude face a la stigmatisation de cette population est a l’origine de ce travail photographique.

Aller a la rencontre, parler, photographier la vie quotidienne, le travail, les fetes, les jeunes et leurs aînés, les milieux de vie porteurs de culture et de racines et essayer de comprendre la facon dont ces personnes vivent leurs traditions, leur religion, les incompréhensions et les tensions diverses ont été les objectifs de ce collectif de photographes.

Interroger aussi ceux et celles qui ont renoncé a la religion, avec, parfois, les conséquences liées a leur choix.


Véronique Vercheval, Viviane Stevens et Bénédicte Thomas ont voyagé dans plusieurs villes wallonnes et a Bruxelles.

Au travers du reportage, elles mettent en image les questions qu'elles se posent.

Le reportage vise notamment a casser les clichés, a mettre en évidence toute la diversité des personnes et groupes de personnes liés a cette culture.

Il s’agit de partager l’espace public, de vivre ensemble, de se renforcer mutuellement, de mieux se connaître, de profiter de nos différences.

Le collectif espere également offrir une image valorisante et positive d’hommes et de femmes auxquels les jeunes puissent s’identifier. Il ne veut pas parler a « leur » place, les photos témoignent.

Portraits posés ou scenes de vie, nombreuses sont les thématiques abordées au fil des rencontres.


Beaucoup de questions et puis, un sentiment d’urgence.

Une partie de notre société en mal de bouc émissaire aurait-elle trouvé ses nouvelles victimes ?


Ce travail photographique est un outil mis a disposition des écoles, des associations, des centres culturels, afin de permettre l’expression, l’échange, le dialogue.

Le livre : Mosaïque

mosaique3.jpg


Un livre de 160 pages présente également l'entiereté des photos exposées, auxquelles s'ajoutent des photos inédites, des témoignages et réflexions collectés au cours des rencontres et des textes de Maryam Benayad, Bernard De Vos, Rachid Bathoum et Barbara Mourin.


Mosaïque


Format : 17cm x 23 cm
160 pages
140 photographies
Prix de vente : 15€

mosaique4.jpgmosaique5.jpg

Les photographes :


Le collectif De Vizu a été fondé a La Louviere, en 2015, par six photographes hennuyers dont lavolonté premiere est d’informer. Ils pratiquent une photographie humaniste qui aborde au travers de reportages documentaires, des questions sociales, politiques et culturelles. Leur engagement les
amene a travailler ensemble sur des thématiques choisies par le collectif et a soutenir la création individuelle de chacun. Trois membres du collectif sont a l’origine du projet « Mosaïque, a la rencontre des citoyens de traditions/ de cultures/ d'origines musulmanes ».


Viviane Stevens www.vivianestevens.be


Née en 1963, Viviane Stevens habite a Soignies. Outre son métier
de coordinatrice pour une fédération professionnelle œuvrant dans
le secteur du handicap, elle est diplomée en histoire de l’ULg et en
photographie de l’Institut des Arts et Métiers de La Louviere. Elle
a participé a plusieurs expositions, dont l’une reprenant des
portraits de personnes rencontrées lors de ses multiples voyages
autour du monde. Son travail sur la fete folklorique de la
«Simpélourd » a Soignies et celui sur le « Goûter matrimonial » a
Ecaussinnes ont chacun fait l’objet d’un livre. Le fil rouge de sa
démarche : partir a la découverte du méconnu et de ce qui fait lien
entre les personnes.


Benedicte Thomas www.benedictethomas.be


Née en 1967, Bénédicte Thomas est infirmiere de formation et mere
au foyer. Des les années 2005-2006, sa passion de la photographie
évolue de la mise en boîte de belles images de famille vers la quete
passionnée, quotidienne, qui se poursuit aujourd'hui... Deux années
aux Arts et Métiers de Mons lui apportent la technique, bagage
essentiel, tandis qu'un cours d'histoire de la photographie lui ouvre
de nouveaux horizons. La relation humaine se révélant
indissociable de son approche photographique, les reportages se
sont enchaînés. Un choix confirmé. Désormais centrées sur le
reportage humaniste, ses photographies témoignent de moments de
vie de personnes de sa région. Présidente du Royal Photo-Club
Montois depuis 2013, Bénédicte Thomas continue sa propre
photographie tout en gérant, en équipe, ateliers et projets.


Veronique Vercheval www.veroniquevercheval.net


Née en 1958, Véronique Vercheval a commencé sa carriere de
photojournaliste pour le magasine Voyelles. Elle a été, pendant 32
ans, professeur de photographie en promotion sociale aux Arts et
Métiers de La Louviere. Elle a mené des enquetes a long terme de
type documentaire et sociologique, notamment pour les projets des
«Archives de Wallonie». Elle a photographié les sidérurgistes, les
verriers, les mineurs, les infirmieres et les médecins, les
agriculteurs, les chauffeurs de poids lourds, les travailleurs sociaux
de rue... On connaît également ses reportages en Palestine occupée.
Véronique Vercheval s’implique totalement dans ce qu’elle
entreprend, son regard la portant a privilégier le point de vue social
et le coté humain des choses.


Les auteurs :


Maryam Benayad, journaliste bruxelloise, s’est formée a l’Université Libre de Bruxelles en journalisme et communication. Elle s’intéresse depuis ses études, a la place de la diversité culturelle
dans les médias belges francophones. Elle a également entamé des études de psychologie et de sciences des religions et de la laïcité avant de s’investir, pendant un an, comme chargée de projets
dans une association d’éducation permanente, Pax Christi Wallonie Bruxelles (aujourd’hui Be Pax).
Journaliste dans plusieurs rédactions depuis le début de ses études, Maryam a travaillé 6 ans dans une radio locale bruxelloise avant de revenir a ses premiers amours, la presse écrite. Elle écrit aujourd’hui principalement pour La Libre Belgique. Criminologue depuis peu, Maryam travaille
principalement sur les matieres liées a la justice tout en continuant ses chroniques médiatiques pourla Revue Politique et ses activités de modératrice de débat.
Les images du livre sont également soutenues par les écrits de plusieurs intervenants éclairés qui
mettent en mots les enjeux liés a cette actualité.


Bernard De Vos - Educateur spécialisé et licencié spécial en islamologie, Bernard De Vos est a l’origine de la création de nombreux dispositifs novateurs en matiere d’aide et de protection de la
jeunesse. Il exerce depuis mars 2008 la fonction de Délégué général de la Communauté francaise aux droits de l’enfant.


Rachid Bathoum et Barbara Mourin - Socio-économiste diplomé de l’Université de Mons, de l’Université Libre de Bruxelles et de Paris Dauphine, Rachid Bathoun est formateur et chercheur aupres du Centre interfédéral pour l’égalité des chances (UNIA). Il est également membre fondateur
de l’asbl Espace Sémaphore, centre de psychologie et de sociologie interculturelle, dans lequel il est chercheur et formateur.
Barbara Mourin a travaillé pendant plus de 10 ans dans le secteur de l’aide a la jeunesse avant de s’orienter vers l’accompagnement des personnes migrantes. Formée a la clinique interculturelle a
l’Université Paris 13 a Bobigny (Diplome Universitaire en psychiatrie transculturelle), elle coordonne depuis 2008 une consultation spécialisée en clinique interculturelle et y est clinicienne et formatrice. Tous deux sont contributeurs de plusieurs publications collectives, dont (sous la dir. de)
M. Devries et A. Manco, L’islam des jeunes en Belgique. Facettes de pratiques sociales et expressives, Paris, L’Harmattan, compétences interculturelles, 2018.
Personne ne devrait jamais etre défini en fonction de sa couleur de
peau. De son origine ethnique. Encore moins de sa religion.
Personne, et s’il m’est permis, aucun enfant, aucun adolescent,
aucun jeune ne devrait souffrir de devoir se définir aux yeux des
autres par des concepts si creux qu’ils ne peuvent jamais que
renvoyer d’eux-memes une image incomplete.


Bernard De Vos


L'exposition :
L'exposition présente une soixantaine de photographies accompagnées de textes et témoignages.
Itinérante, elle est actuellement programmée a :
 Mons : aux Ateliers des FUCaM du 24 octobre au 21 novembre 2020.
 La Louviere : a l'Office du Tourisme et Maison des Associations du 4 au 27 février 2021.
D'autres lieux sont en cours de programmation.
Les Partenaires :
L’Image et l’Ecrit (asbl) : l’asbl « L’Image et L’Ecrit » a été créée en 2002. Elle a pour objet, la
création, la promotion et la diffusion de l’image et de l’écrit considérés tant pour leur valeur
intellectuelle, artistique et culturelle que sociale et morale. Elle met en œuvre des activités de nature
a favoriser la création, a créer des échanges entre les photographes, les auteurs et tous les publics,
notamment dans le cadre de l’éducation permanente.
PAC-Regionale du Centre et PAC Mons-Borinage : « Présence et Action Culturelle » est un
mouvement d’éducation permanente et populaire reconnu par le Ministere de la Fédération
Wallonie-Bruxelles. Idéologiquement socialiste et laïque, P.A.C. promeut et défend la justice
sociale, l’égalité, la solidarité et la fraternité. Espace d’expression, de création et de diffusion,
P.A.C. se définit comme un mouvement culturel. C’est a ce titre, qu’il a choisi d’agir par la culture
pour développer chez les citoyennes et les citoyens des capacités d’analyse critique de la société
contemporaine, de son fonctionnement, des inégalités qu’elle renforce et/ou provoque pour
émanciper individuellement et collectivement, développer la vigilance et la mobilisation citoyennes,
lutter contre toutes les formes de discriminations et promouvoir la diversité culturelle et la solidarité
internationale.
Le C.I.M.B. : le Centre Interculturel de Mons et du Borinage a pour objectif de promouvoir toute
initiative en vue de favoriser l’intégration des personnes étrangeres résidant sur leur territoire de
compétences. Pour mener a bien ses missions, le C.I.M.B. accueille le public étranger et travaille avec les associations, services publics et d’autres organismes afin de mettre en place le parcours d’intégration des primo-arrivants, d’organiser des formations, d’accompagner les associations et
leurs projets, de coordonner les activités d’intégration, de mettre en place des actions de sensibilisation.


Le Ce.R.A.I.C. : le Ce.R.A.I.C. est un des huit centres régionaux d’intégration agréés par la Région
wallonne, dont le siege se situe a La Louviere. Il a pour mission de construire le vivre ensemble
avec les citoyens, les associations, les services publics et les pouvoirs politiques par des actions de
sensibilisation, de formation, par la création de réseaux et enfin par du soutien et de l’accompagnement. Ce dernier se concrétise notamment par la mise en œuvre du parcours d’accueil des personnes primo-arrivantes.

Avec le soutien de :
 La Province du Hainaut,
 Le Ministere de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles,
 La Cellule Culture de l’UCLouvain FUCaM Mons,
 La Maison du Tourisme de La Louviere
 La Maison des Associations de La Louviere

maisondelamemoire.jpg

Entrée rue Grand Trou Houdart à Mons

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel