Real Time Web Analytics

Fin anticipée du test de la piste cyclable rue des Barbelés et rue du Grand Jour à Mons

Imprimer

 

Piste cyclable à la rue des Barbelés : un accord a été trouvé au sein du Collège communal montois  

 

Compte tenu des trop nombreuses difficultés générées par sa mise en place il y a une dizaine de jours, la phase test relative à la piste cyclable aménagée à la rue des Barbelés et à la rue du Grand Jour sera clôturée dès la semaine prochaine.

 

Dans un premier temps, le Collège a décidé : 

  • De clôturer la phase test plus rapidement que prévu : le Service Public de Wallonie procédera à l’enlèvement des marquages au sol dans les prochains jours ; 
  • De rétablir la deuxième bande de circulation automobile; 
  • D’instaurer dans un même temps, une zone 30 km/h sur la section reliant Warocqué au Lido, et des marquages au sol signalant la présence de cyclistes seront réalisés ; 

Dans un second temps: 

  • une piste cyclable définitive sera créée sur une bande de stationnement et les aménagements prévus visant à avoir une ceinture cyclable seront réalisés; 
  • Un budget communal complémentaire sera dégagé pour favoriser l’utilisation du vélo et des transports en commun ; 
  • Une campagne de sensibilisation sera menée pour inciter les automobilistes en transit à utiliser les boulevards extérieurs plutôt que la grande voirie située en intérieur de ville. La création prochaine d’une nouvelle sortie du Ring vers Nimy (après le CHU Ambroise Paré) favorisera une plus grande fluidité sur le ring.

Cet accord a l’avantage de répondre aux différentes sensibilités présentes au sein du collège : d’une part, la volonté d’offrir des alternatives crédibles à la voiture, de favoriser l’utilisation des modes actifs et d’apaiser la circulation, et d’autre part, la volonté de garantir l’accessibilité à la Ville, la dynamisation du tissu commercial et l’attractivité du centre-ville. 

« Il est évident qu’il faut plus de pistes cyclables mais cet objectif ne peut se traduire par une forme de chaos et de paralysie de la ville, » déclare le Bourgmestre Nicolas Martin. « Je suis convaincu que ce n’est pas en opposant les modes de transport que ceux-ci pourront coexister. Automobilistes, cyclistes, piétons et navetteurs ont largement exprimé leur confusion et leur mécontentement légitime face aux nouveaux aménagements. L’accord trouvé au sein du Collège permet de répondre de manière équilibrée aux différentes sensibilités et au nécessaire développement des nouveaux modes de déplacement ». 

« Ce test de piste cyclable correspondait au projet inscrit dans la déclaration de politique générale car c’est un maillon essentiel pour assurer un déplacement sécurisé pour les cyclistes. Mais nous sommes à l’écoute des montoises et montois et nous devons entendre les nombreuses personnes critiques à l’égard du timing de ce test » commente Charlotte De Jaer, échevine de la Mobilité. « Toutefois nous avons trouvé un accord au sein du Collège pour avoir une piste cyclable structurelle sur cet axe et je m’en réjouis et les cyclistes seront protégés par la réduction de la vitesse d’ici sa mise en oeuvre rapide ».

monslogo.gif

Commentaires

  • Oui c est peu être une solution d avoir essayé la piste cyclable a la rue du grand jour évidemment très très gros bouchon en plus les moto ont pris possession de cette piste la limitation a 20 km h est une bonne solution si elle est contrôlée ce qui n est pas le cas ou est la solution pas évident

  • Il est vraiment dommage de sacrifier les cyclistes de plus en plus nombreux à la mauvaise humeur et à la paresse de certains automobilistes.
    Mons est très petit, pourquoi ne pas se garer à l'extérieur du boulevard, comme suggéré dans l'article et se déplacer à pieds ou à vélo dans intra-muros? pourquoi vouloir déposer son enfant dans l'école, au lieu de l'habituer à marcher 10 min avec son parent ou la personne qui l'accompagne?
    Plus de cyclistes, cela veut dire moins de voitures...
    diminuer la vitesses est une utopie: les automobilistes qui refusent de marcher un peu sont les mêmes que ceux qui ne veulent pas perdre une seconde au mépris de la vie des usagers faibles, cyclistes, piétons , etc.
    Une cycliste au quotidien très déçue.
    D'autant plus que si on doit attendre une piste cyclable en site propre aussi longtemps que la gare de Mons, les cyclistes potentiels renonceront ou iront vivre dans une ville plus accueillante, plus écologique.

  • vous oubliez certainement dans votre réflexion: les personnes handicapées, les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées avec difficultés, les famille nombreuses avec 4 gosse à déposer en 1 quart d'heure et j'en passe ....vous ne voyez que votre petit nombril sans penser au autres, votre petit idéalisme écolo me fait pleurer; la ville se partage et les personnes qui compte sur leur auto pour se déplacer on encore le droit de vivre ! à écouter votre pathétique discours ses personnes n'ont plus le droit au chapitre; piètre mentalité! MONS SE PARTAGE, si l'écologie vous tient à coeur allez habiter à la campagne et vous comprendrez (pas de bus train continuellement en retard, bouchon interminable....le vivre ensemble cela s'apprend !

  • Le Collège annonce la création d'une piste cyclable sur ce tronçon en lieu et place d'une bande de stationnement. En abattant les arbres ? Pas très écolo, ça !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel