Real Time Web Analytics

  • Une aide financière importante pour les commerçants montois par la ville de Mons

    Imprimer

     

    MONSLOGO1.gif

     La Ville de Mons met sur pied un plan de relance sans précédent afin de soutenir les secteurs HORECA, les commerces et les salles de sports du territoire montois, en grande souffrance depuis le début de la pandémie mondiale du Covid-19.

    Ce plan unique en Belgique prévoit notamment l’octroi d’une aide financière pour les commerçants issus des secteurs éligibles et vise à renforcer le tissu commercial et socio-économique de la ville.

    A ce jour, Mons est la première et l’unique ville du pays à prendre une mesure de cette nature et de cette ampleur.

    Ce plan prévoit l’octroi d’une aide financière défiscalisée de 7.500 euros pour les établissements du secteur Horeca et salles de sport ainsi qu'une aide de 5.000 euros pour les commerces classiques indépendants ou franchisés (sauf enseignes internationales)

    Ceci concerne 1.450 commerçants pour un budget global de plus de 8 millions d'euros.

    Les commerçants pourront introduire leur dossier du 2 au 30 juin.

    COMMUNIQUE DU BOURGMESTRE DE MONS Nicolas Martin 28 mai 2020

    Chacun sait que nos commerces souffrent terriblement de la crise sanitaire, et en particulier ceux du secteur HORECA (hôtels, restaurants et cafés).

    Afin d’éviter une catastrophe et une vague de faillites qui aurait des conséquences dramatiques pour l’emploi et notre économie locale, le Collège communal de la Ville de Mons a décidé aujourd’hui de lancer un vaste plan de soutien et de relance pour soutenir les 1.450 commerces du Grand Mons qui ont été touchés par la crise (sur un total de 1.600 si on comprend les enseignes alimentaires et les pharmacies, qui ne sont pas concernées ici).

     Concrètement, plus de 8 millions d’euros seront mobilisés.

    D’où vient cet argent? C’est très simple: grâce à la gestion rigoureuse de la Ville, le nouveau Collège communal a dégagé un boni de 4 millions en 2019. Qui plus est, certains investissements prévus en 2019 seront comptabilisés en 2020 (à hauteur de 8 millions). Il n’y aura donc ni augmentation d’impôt, ni remise en cause de l’équilibre budgétaire de la Ville, ni remise en cause d’investissements. Mais une marge de manœuvre a été dégagée en décalant certains projets de quelques semaines/mois (en l’occurrence, des projets de 2019 qui se feront cette année).

    Concrètement, nous allons aider les 1.450 commerces du Grand Mons qui sont éligibles. Des critères devront bien entendu être rencontrés : être actif sur le territoire de la Ville de Mons, être en ordre de cotisation à la fin février (avant la crise), garantir la poursuite de l’activité après juillet etc.

    Les dossiers de candidatures devront être complétés sur une plate-forme (en ligne le 2 juin). Ces dossiers seront ensuite analysés par les services du développement économique et des finances de la Ville de Mons. A la mi-juillet, en fonction de l’analyse réalisée, les premiers versements pourront être réalisés, une fois que la modification budgétaire de la Ville aura été validée par la Région wallonne, comme le veut la loi.

    Concrètement, il s’agit:

     D’une aide forfaitaire de 7.500 € defiscalisée pour les commerces du secteur HORECA (hôtels, restaurants, cafés) et pour les salles de sports indépendantes (pas les enseignes multinationales);

     D’une aide forfaitaire de 5.000 € défiscalisée pour les commerces classiques indépendants ou franchisés (pas les enseignes internationales).

    A situation exceptionnelle, des mesures exceptionnelles doivent voir le jour. Le rôle d’une Ville et de ses responsables, c’est d’être présents dans les moments difficiles, surtout quand des milliers d’emplois sont en jeu.

    Durant toute la crise, nous avons répondu présents pour les Montois. Que ce soit avec la distribution de masques à toute la population et aux professionnels de première ligne, que ce soit à travers les plexis offerts à nos commerçants restés ouverts ou via le service d’aide aux personnes isolées pour leurs courses, que ce soit via le service d’accueil des SDF au stade Tondreau ou via les garderies scolaires de 6h30 à 20h pour les enfants du personnel hospitalier, la Ville de Mons a, à chaque fois, répondu présente.

    C’est encore le cas aujourd’hui pour nos commerçants sévèrement touchés par cette crise du Covid-19.

    Plus que jamais, nous voulons une ville qui bouge, qui ose et qui offre des perspectives d’avenir à ses nombreux acteurs socio-économiques.

    Le Collège ne s’arrêtera pas là puisqu’il présentera d’autres étapes de son plan d’aide au secteur associatif et sportif ainsi que de nombreuses autres mesures concrètes pour nos acteurs de terrain, et ce dans les prochains jours.

    L’image contient peut-être : 1 personne

    Comme annoncé, voici les modalités qui permettront aux 1.450 commerçants montois éligibles d'introduire leur dossier d'indemnisation concernant l’aide spéciale octroyée par la Ville de Mons.

    Voici le lien :
    https://mons-formulaires.guichet-citoyen.be/indemnite-covi…/

    Pour rappel :
     Pour introduire son dossier, le commerçant devra :
    - Créer un login (avec une adresse mail et un mot de passe)
    - Se munir de ses statuts, de son numéro d'entreprise et de son code NACE
    - Remplir une fiche signalétique
    - Fournir une attestation ONSS (stipulant que le commerçant est en ordre de cotisations sociales au quatrième trimestre 2019)
    - Prouver une activité avant le 12 mars 2020 (facture, commandes, fiches de compte, bilans annuels, preuves de paiement du loyer, etc.)

    Contact: Ville de Mons - Service du Développement économique -dev.eco@ville.mons.be - 065/40.56.60/62/63/64/66 (accessible du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30).

    Pour rappel, voici les conditions d'éligibilité pour les commerçants:
    - Être une petite ou micro-entreprise telle que définit dans la réglementation
    - Être indépendant ou franchisé (les enseignes ou groupes commerciaux ne sont pas éligibles)
    - Être actif dans un des secteurs définis comme éligibles
    - Pouvoir prouver une activité avant le 12 mars 2020
    - Être en ordre de cotisations sociales au 31/12/2019
    - Exercer son activité à Mons
    - Encoder ses renseignements (fiche signalétique) ;
    - Émettre une motivation de l'arrêt (ou de l'arrêt partiel) de l'activité
    - S'engager sur l’honneur à reprendre et à poursuivre son activité

    Pour rappel, les dossiers seront instruits en juin et les paiements effectués à partir de la mi juillet, une fois que la RW aura validé notre budget modifié.

    Nous demandons aux commerçants de bien veiller à remplir les annexes afin d’accélérer l’analyse des dossiers.

    Il s’agit d’un très gros travail administratif qui sera réalisé par nos (petites) équipes du développement économique, nous comptons donc sur vous pour remplir ces dossiers au mieux.

    Merci d’avance !

     

    Nicolas Martin, Bourgmestre de Mons

     

     

    photo de couverture Eric Ghislain La Province

     

  • Nouveau plan de relance de la ville de Mons pour les clubs sportifs et associations

    Imprimer

     La Ville de Mons annonce le deuxième volet de son plan de relance destiné cette fois aux clubs sportifs et aux associations

    A l’image de celui lancé il y presque un mois pour les commerces, ce plan d’aide décidé par Collège communal montois est le premier de cette nature et de cette ampleur dans le pays en faveur des clubs sportifs et des associations, également durement impactées par la pandémie de Coronavirus.

    Le Bourgmestre Nicolas Martin, l’Echevine des Finances, des Sports et des Associations Mélanie Ouali et le collège communal désiraient leur apporter un soutien substantiel dans la mesure où la plupart ont dû brutalement stopper leur activité et faire face aux difficultés financières qui en ont découlé.

    La deuxième phase du plan de relance communal montois prévoit donc l’octroi d’une aide financière à plusieurs centaines d’associations, clubs et comités de toute nature, à condition qu’ils remplissent les conditions d’éligibilité.

    Au total, plus de 520.000€ seront investis par la Ville de Mons afin de que son tissu associatif local, qui est une composante importante du dynamisme de la vie communale, puisse surmonter cette période difficile et envisager sereinement l’avenir.

    En tant que lieux de rencontre, de dialogue, d’entraide et de partage entre citoyens, les associations sont des acteurs clés et des forces vives précieuses pour lesquels le Collège communal de la Ville de Mons n’a pas hésité à agir concrètement.

    Contrairement aux commerces, les associations n’ont pu bénéficier que de très peu d’aides de la part des autres niveaux de pouvoir, bien qu’elles jouent un rôle essentiel dans la vie des citoyens et qu’elles font face à de nombreuses charges. Pour éviter d’assister impuissant à la mort de son tissu associatif local, la Ville lance un plan d’aide dont l’objectif est de permettre aux structures (culturelles, jeunesse, animations, sports…) de reprendre leur activités le plus vite possible et dans des conditions correctes.

    Les structures qui encadrent des jeunes ont été prioritairement visées par la Ville de Mons.

    Derrière les associations se trouvent des passionnés, des bénévoles, des communautés entières qui s’investissent depuis des années afin de faire vivre leur quartier, leur village, de booster les séniors, de pousser les jeunes à découvrir de nouvelles choses, d’encourager la créativité, de tendre la main à ceux qui en ont besoin…

    Ces gens sont les ambassadeurs de notre ville, ils en sont l’un de ses moteurs, l’une des forces et donc l’une de ses priorités.

     

    PLAN DE RELANCE 

    Clubs sportifs :

            Les clubs sportifs comptant une école de jeunes recevront chacun un montant de 5000€

    *       Les clubs sportifs ne comptant pas d’école de jeunes toucheront un montant équivalent au subside qu’ils reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les écoles de tennis recevront un subside exceptionnel de 5000€ chacune

    *       Les écoles de danse recevront un subside exceptionnel de 5000€ chacune

    *       Les 4 clubs évoluant au niveau national recevront une aide plus importante du fait de leurs frais de fonctionnement et des emplois qu’ils représentent. Ainsi, notre club phare, le Belfius Mons Hainaut recevra une aide de 150.000€, le RFCR Symphorinois et le RAQM recevront, quant à eux, 7.500€ chacun et enfin, le club de balle pelote Villers 2000 recevra un montant de 5000€. Le montant octroyé au club de basket se base sur les pertes très importantes encourues par celui-ci. La volonté du Collège communal est de sauver le club phare de la région, étant donné la crise qui s’annonce au niveau du sponsoring et les pertes très importantes subies par le club au niveau de sa billetterie, les matchs ayant été annulés.

    Comités des fêtes : 

    *       Les comités des fêtes recevront chacun une aide exceptionnelle de 2.500€ en plus de leur subside annuel

    Secteur de la jeunesse et de la culture :

    *       Les associations jeunesse recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les associations culturelles recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les chorales recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    *       Les autres types d’organisations évoluant dans le secteur de la jeunesse et de la culture recevront un montant équivalent au subside qu’elles reçoivent annuellement (en plus dudit subside)

    Associations procurant des aides alimentaires :

    *       Les 6 associations procurant des aides alimentaires (colis) aux personnes dans le besoin recevront une aide exceptionnelle de 5000€ chacune. Il s’agit de soutenir les associations à caractère social qui ont continué à donner des colis alimentaires durant le confinement et qui font face aujourd’hui à une augmentation importante de la demande.

    Comités de gestion des salles CALVA

        Les comités de gestion des salles CALVA recevront une aide exceptionnelle de 2.500€ chacune pour faire face aux coûts énergétiques non compensés par des locations  

    L’Arche de Noé :

         Le refuge pour animaux « L’Arche de Noé » recevra une aide exceptionnelle de 2.500€, vu la chute des dons et les charges qui ont continué à affluer durant le confinement 

    ASBL Patrimoines et Traditions de Messines, Feux de la Saint Jean :

           L’ASBL Patrimoine et Traditions de Messines recevra une aide exceptionnelle de 2.500€ en plus de son subside annuel et de celui octroyé dans le cadre de l’organisation de la 400ème édition, il en sera de même pour les Feux de la Saint Jean 

     

     

    CONDITIONS D’ELEGIBILITE

    Les associations et clubs sportifs seront éligibles sur base d’un dossier de candidature reprenant notamment :

    -        Les activités organisées en temps ordinaire

    -        Ce qui n’a pas pu être organisé au vu de la crise

    -        Une attestation sur l’honneur quant à la poursuite effective de l’activité de la structure

    Les dossiers seront analysés par les services Gestion des Associations et des Sports.

    « Notre volonté est de soutenir les acteurs de terrain » déclare le Bourgmestre Nicolas Martin. « Nous avons d’abord commencé avec les commerçants via une mesure forte et ambitieuse mais nous voulions également viser le secteur associatif et en particulier le monde sportif, et plus particulièrement les clubs qui forment les jeunes. En tout, ce sont 20.000 Montois qui sont actifs dans des clubs de sport et écoles de danse, il était donc essentiel de sauvegarder ces structures en leur apportant une aide, compte tenu des circonstances exceptionnelles que ces clubs ont traversé ». 

    « En octroyant une aide financière aux associations que nous avons à cœur de soutenir depuis le début de la mandature. Cette décision vient compléter celle du mois passé et tombe à pic, notamment pour les clubs sportifs qui auraient dû être en plein tournois, soupers et autres activités durant la période de confinement. Nous ne voulons pas que la crise du COVID remette en cause la pérennité des clubs sportifs et du tissu associatif tout secteur confondu » ajoute l’Echevine des Finances, des Sports et des Associations Mélanie Ouali.

  • Réouverture des cafés et restaurants: extension des terrasses + modification stationnement et circulation à Mons

    Imprimer

    Extension des terrasses Horeca : stationnement et circulation adaptés

     

    A Mons, le stationnement et la circulation seront adaptés sur la Grand Place, dans la rue de la Coupe, la rue d'Havré et de la rue de la Clef dans le cadre de l'extension des terrasses de l'Horeca. Ces dispositions seront effectives à partir du 12.06.2020 jusqu'au 31.08.2020.

    Considérant que le Collège a décidé, en date du 05 juin 2020, d’octroyer une extension des terrasses Horeca suite aux difficultés rencontrées lors de la crise du Covid-19 ; considérant qu’il convient de prendre les mesures nécessaires en vue de garantir la sécurité publique et d’éviter les accidents ; les dispositions ci-après sont d'application.

    Stationnement

    Mons, rue de Nimy section comprise entre la rue des Fossés et la rue Neuve

    Stationnement est interdit tous les jours de 10h30 à 05h00 le lendemain.

    Mons, rue d’Havré section comprise entre les bornes dynamiques et la rue de la Clef ; rue de la Clef

    Stationnement est interdit du vendredi 17h00 au samedi 05h00 et du samedi 17h00 au lundi 05h00.

    Circulation

    Mons, rue de la Coupe

    La circulation est interdite tous les jours entre 18h00 et 05h00. Cette mesure est matérialisée par la remontée des bornes dynamiques. En cas de dysfonctionnement de celles-ci, des barrières nadars seront installées.

    Mons, rue de Nimy section comprise entre la rue des Fossés et la rue Neuve

    La circulation est interdite du lundi au samedi de 18h00 à 05h00 le lendemain et le dimanche de 10h30 à 05h00 le lendemain. Cette mesure est matérialisée par la remontée des bornes dynamiques. En cas de dysfonctionnement de celles-ci, des barrières nadars seront installées.

    Mons, rue d’Havré section comprise entre le carrefour formé avec la rue du Hautbois et les bornes dynamiques

    La circulation est interdite aux plus de 5T du vendredi 18h00 au samedi 05h00 ; du samedi 18h00 au dimanche 05h00 et du dimanche 10h30 au lundi 05h00. Un itinéraire de déviation est instauré par la rue du Hautbois.

    Mons, rue d’Havré section comprise entre les bornes dynamiques et la rue de la Clef ; rue de la Clef

    La circulation est interdite du vendredi 18h00 au samedi 05h00 ; du samedi 18h00 au dimanche 05h00 et du dimanche 10h30 au lundi 05h00. Cette mesure est matérialisée par la remontée des bornes dynamiques.

    En cas de dysfonctionnement de celles-ci, des barrières nadars seront installées.

  • Les musées montois rouvrent progressivement depuis le 19 mai

    Imprimer

    Sept musées montois sont ouverts de midi à 18h sur réservation 

     

    Comment obtenir vos tickets pour le Beffroi, le musée du Doudou, le Mons Memorial Museum, l'Artothèque et l'exposition l'Ecole de Mons. 1820 - 2020 au BAM?

    ▪️ en ligne via : http://www.visitmons.be/reserver-en-ligne/billetterie-musees-expos

    ▪️ via le 065/33.55.80, du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h30. Le paiement se fera par carte de crédit et l'envoi du billet électronique par mail

    Au plaisir de vous y voir 

    Ils sont ouverts de midi à 18h du mardi au dimanche

     

    1/ Le BAM, musée des Beaux-Arts, 50 visiteurs par heure)

    E.G.

    2/ Le MMM, Mons Memorial Museum (30 visiteurs par heure)

    E.G.

    3/L’Artothèque ( 15 visiteurs par heure)

    E.G.

     4/ Le musée du Doudou( 30 visiteurs par heure).

    A.U.

    5/ Le beffroi (15 visiteurs par heure)

    beffroi.JPG

     

     6/ Silex (15 visiteurs par heure)

    L’image contient peut-être : nuage, ciel, herbe et plein air

    7/Maison Van Gogh (une famille à la fois)

    L’image contient peut-être : arbre, plante, maison, ciel, herbe, plein air et nature

     

    samedi 4 juillet: ouverture de la salle St Georges

    (20 visiteurs en même temps pour les photographies de Yann Arthus-Bertrand)

     

    Des précautions exceptionnelles devront être respectées pour éviter le risque de contamination dans les musées rouverts.

    Les visiteurs sont priés de réserver leur billet en ligne ou par téléphone 

     
    • Téléphone : 065/40.53.25
    • Contacter par mail

     

    Ils devront porter un masque à l’intérieur des musées, et devront suivre un parcours de visite défini de manière à éviter que les personnes ne se croisent.

    http://www.polemuseal.mons.be/fr

     

    Voir également l'article dans La Province

    https://www.laprovince.be/559979/article/2020-05-14/mons-rouvre-cinq-de-ses-musees-mardi 

    Communiqué officiel

    COVID 19 : réouverture progressive des sites muséaux et des bibliothèques à partir du 19 mai

    A la suite de la décision du Conseil National de Sécurité de ce 13 mai, les musées et les bibliothèques de la Ville de Mons pourront rouvrir leurs portes au public dès le 19 mai sous certaines conditions.

    Le Pôle Muséal montois a donc mis en place un plan dedéconfinement progressif, en trois phases d'ouverture:

    °Première phase: le 19 mai pour le site du Beffroi, BAM, Mons Memorial Museum (MMM), Musée du Doudou, Artothèque + son centre de  documentation

    °Deuxième phase : le 2 juin : Maison Van Gogh, Silex à Siennes               

    °Troisième phase : le 4 juillet : Ouverture de l'expo Yan Arthus Bertrand : Parc du Beffroi et Salle Saint Georges

    °Le Trésor et le Musée Duesberg restent fermés pour l’instant.

    °L’exposition aux Abattoirs de l’été ayant été annulée, la Grande Halle restera fermée.  

    Chaque site aura une jauge de public bien déterminée selon les m2 disponibles et en fonction de la réalité de terrain.

    Au Beffroi, ce sera 15 personnes/heure, avec un temps de visite d’une heure. 

    Au Musée du Doudou : 30 personnes/heure, avec un temps de visite d’une 1h30. 

    Au BAM : 50 personnes/h, avec un temps de visite d’1h30. 

    Au MMM : 30 personnes/h, avec un temps de visite d’1h30. 

    A l’Artothèque : 15 personnes/h, avec un temps de visite de 45 minutes. 

    Au Silex : 15 personnes, avec un temps de visite d’1H. 

    A la Maison Van Gogh : jauge de 2 personnes ou une famille dans la maison au même moment/heure.

    Pour la Salle Saint-Georges : 20 personnes/h, avec un temps de visite d’une heure.  Parc du Beffroi : reste à définir.

    Afin d’éviter les effets de foule à l’intérieur des bâtiments,la vente des tickets, avec des tranches horaires par site, sera réalisée en ligne ou par téléphone selon les règles édictées par le Conseil National de Sécurité ce 13 mai 2020. Le détail des mesures de sécurité sera mentionné sur tous les tickets.   

    Une signalétique informative et de circulation sera mise en place pour éviter le croisement des visiteurs et imposer un sens de visite avec fléchage unidirectionnel.Une signalétique au sol sera aussi prévue pour le respect de la distanciation de 1,5 m dans les zones d'accueil et dans les salles. 

    Le port du masque sera rendu obligatoire pour les visiteurs.  

    Enfin, les heures d’ouverture des sites sont adaptées : du mardi au dimanche de 12h00 à 18h00 et ce, afin d'assurer la mise en œuvre des procédures de sécurité sanitaires.   

    A noter également : les vestiaires resteront fermés, les boutiques seront fermées à l'exception de celle du BAM qui permettra de vendre exclusivement le catalogue de l'exposition, les dimanches gratuits seront conservés avec une gestion de tickets en ligne ou par téléphone et une tranche horaire précise. 

    Du côté des bibliothèques communales:

    Les sites de Jemappes et de Mons reprendront progressivement, dès le 19 mai, l’accueil des lecteurs, avec un accès aux collections dans des conditions et normes sanitaires strictes. 

    Horaires: du mardi au vendredi de 10h à 16h et samedi de 10h à 12h30. Uniquement sur rendez-vous.

    Depuis le 5 mai, les bibliothèques de Jemappes et Mons proposent un service TAKE AWAY qui rencontre un vif succès. Il sera bientôt élargi aux autres implantationsqui restent fermées pour le moment (Cuesmes, Ghlin, Havré, Nimy, Quartier de Messines).

    TAKE AWAY ?


    • Commandez par mail ou téléphone (en semaine de 10h à 16h) à Mons (biblio.mons@ville.mons.be ou 065/56.26.70) et Jemappes (biblio.jemappes@ville.mons.be ou 9   9065/56.22.20)

    • Nous préparons votre commande.

    • Vous venez la prendre dans le sas d'entrée de la bibliothèque, sur rendez-vous.

     

    En bref, dès ce mardi 19 mai

     

    *Accès uniquement sur rendez-vous, limité à 2 personnes de la même famille et pour 30 minutes maximum
    *Port du masque obligatoire
    *Dès l’entrée de la bibliothèque ou de nos différentes sections, désinfection des mains
    *Respect des règles de distanciation sociale et respect des consignes affichées dans les locaux
    *Préparation de votre visite et demandes préalables auprès de nos services vivement conseillés pour éviter les contacts et déplacements inutiles dans la bibliothèque
    *Accès interdits aux salles de lecture, à la presse et aux périodiques, ainsi qu’aux espaces publics numériques
    *Animations et formations suspendues jusqu'à nouvel ordre

     

    Pour Jemappes, en particulier

     

    *Accès pour les livres par le rue Réghem, 1

    *Accès à la ludothèque par la rue Léman, 42, du mardi au vendredi de 10h à 16h et un samedi sur deux de 10h à 13h (30/05 - 13/06 - ...).  Le centre de documentation n'étant   9plus accessible jusqu'à nouvel ordre, contactez-nous la bibliothèque par mail et les bibliothécaires vous aideront dans vos recherches documentaires dans la mesure de leurs9possibilités.

     

    Le service TAKE AWAY (https://urlz.fr/cC6R) reste bien évidemment disponible et vivement conseillé.

     

    Pour être informé de l'évolution de la situation, n'hésitez pas à nous suivre sur : https://www.facebook.com/lire.a.mons/

     

    Plus d’infos ? Echevinat de l’Enseignement, de la Jeunesse et de la Lecture Publique au 0474/54.33.97

  • Conseil de sécurité du 3 juin 2020: les nouvelles mesures pour cette troisième phase de déconfinement

    Imprimer

    Ce mercredi, il a été décidé que :

    ► Horeca

    - La réouverture de l’Horeca aura bien lieu lundi prochain, le 8 juin. Cela concerne les cafés, bars et restaurants, à condition de suivre un protocole très strict.

    - Tout ne sera pas rouvert, notamment les casinos, les salles de fêtes et de réception qui ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Ces dernières ne pourront accueillir que 50 personnes au maximum. Les discothèques et boîtes de nuit ne pourront pas rouvrir avant la fin août.

    - La réouverture est autorisée jusqu’à 1h du matin dans l’Horeca ainsi que pour les magasins de nuit.

    - Concrètement, les règles de distanciation sociale entre clients seront également d’application. Les tables seront disposées afin de garantir un intervalle d’1,5 m entre chaque client, qui ne pourront pas être plus de 10 maximum par table, dans le respect des nouvelles règles relatives aux contacts sociaux.

    - Il sera néanmoins possible de déroger à cette règle d’1,5 m à condition que des parois de protection en plexiglas ou d’autres barrières physiques soient disposées entre les tables. Du gel hydroalcoolique devra également être mis à disposition du personnel et des clients.

    - Afin d’éviter tout risque de contamination, les chaises et tables seront désinfectées après chaque passage de client. Sur la table, les pots de beurre, de sel, de poivre, d’huile et de vinaigre de bouteilles de ketchup, de paniers à pain, d’objet de décoration seront interdits. Seules des nappes, napperons, sets de table, serviettes en papier seront autorisés.

    - Les restaurants pourront rester ouverts jusqu’à une heure du matin sauf si l’autorité communale impose de fermer plus tôt. Cela permettra aux restaurateurs qui le souhaitent d’organiser deux services.

    - Les clients fumeurs pourront sortir à l’extérieur pour fumer tout en respectant les règles de distanciation

    - Dans les hôtels, les boissons de bienvenue ou en libre-service seront interdites et les minibars seront vides. Les gestionnaires sont invités à limiter au maximum les contacts avec les clients en élaborant des options d’enregistrement et de départ alternatifs. Les clés seront désinfectées et une attention particulière sera portée à la désinfection de certaines zones de la chambre telles que les interrupteurs ou les poignées

    ► La règle des «4 personnes» remplacée

    - Dès lundi prochain, vous pouvez désormais avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus de votre foyer. C’est votre « bulle personnelle » élargie. Cette règle compte pour chaque personne. Ce droit donc est tout à fait individuel.« Chaque semaine » signifie aussi que ces personnes peuvent changer si vous le souhaitez. La limite de 10 par semaine aura pour conséquence de continuer à limiter les contacts malgré tout. De plus, elle permettra de savoir précisément avec qui vous avez eu des contacts plus rapprochés en cas de contamination.

    - Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris. Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment du fait qu’elles aient lieu à votre domicile ou en dehors de celui-ci, comme dans un parc ou un restaurant.

    - Cette règle doit être suivie en bonne intelligence, dans l’esprit d’une protection mutuelle et réciproque sur le thème : « en respectant les règles, je te protège et tu me protèges ».

    ► Voyages et excursions

    - Il sera déjà possible dès le lundi 8 juin de partir en excursions d’un ou plusieurs jours en Belgique.

    - À partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ des pays appartenant à l’Union européenne – Royaume-Uni compris – et les 4 autres pays « Schengen ». Attention, toutefois, que chaque pays décide seul de l’ouverture de ces frontières aux conditions imposées par le pays d’accueil.

    - Pour connaitre la situation de votre pays de destination, il est conseillé de vous rendre sur le site internet belge des Affaires étrangères. Les conditions relatives aux voyages hors-Europe devront être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

    ► Les activités sportives

    - Organisées en groupe, ces activités sportives peuvent avoir lieu si elles sont encadrées – par exemple, par un coach ou un animateur – et ne peuvent pas compter plus de 20 personnes, comme c’était le cas seulement pour les entrainements auparavant.

    - Ce nombre sera augmenté à 50 à partir du 1er juillet. Les distances de sécurité doivent être bien entendu respectées.

    ► La culture

    - Depuis des mois, les cinémas, théâtres ou salles de spectacles sont fermés et les nombreux acteurs du milieu culturels se sentaient délaissés par les autorités. Ce mercredi, il a été décidé que toutes les activités culturelles sans public pourront reprendre le 8 juin.

    - Pour les activités rassemblant un public, elles ne seront pas autorisées avant le premier juillet et ne pourront pas rassembler plus de 200 personnes.

    - Les cinémas pourront donc reprendre leurs activités à partir du 1er juillet.

    ► Cérémonies religieuses

    - Parmi les thèmes évoqués, les cultes et cérémonies religieuses. Ce mercredi, il a été décidé que les événements religieux pourront reprendre à partir du 8 juin avec 100 personnes maximum présentes.

    - À partir de juillet, le nombre maximum de personnes autorisé passera à 200.

    conseilnationalsecurité,covid19

    https://www.laprovince.be/573024/article/2020-06-03/horeca-contacts-dix-vacances-culture-ce-qui-change-lundi

     

    Revisualisez  la conférence de presse du 3 juin 2020:

     

                                             
     
    COMMUNIQUE OFFICIEL
     

    Mesures prises par le Conseil national de Sécurité du 3 juin 2020

    Ce mercredi 3 juin, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a validé le passage en phase 3 du plan de déconfinement, à partir du 8 juin prochain. En effet, comme en témoigne le rapport quotidien des autorités sanitaires, les indicateurs qui reflètent notre situation sanitaire sont encourageants. Les experts ont donc donné leur feu vert au lancement de cette nouvelle phase.

    Celle-ci marque un changement radical d’approche par rapport aux règles en vigueur jusqu’à aujourd’hui. En effet, désormais, la liberté est la règle et les interdictions constituent l’exception.

    Les activités qui resteront interdites le seront car elles impliquent soit des contacts trop rapprochés entre les individus, soit des rassemblements de masse ou encore parce que des protocoles – c’est-à-dire les règles spécifiques pour un secteur – n’ont pas encore pu être définis.

    Cette nouvelle approche s’appréhende sur deux niveaux. D’abord, le comportement individuel (quel comportement dois-je adopter face aux libertés retrouvées ?) et d’autre part, le cadre réglementaire qui s’applique à une activité organisée (quels protocoles sont mis en œuvre par les professionnels pour organiser une activité ?).

    1. Concernant le comportement individuel, il y a six règles d’or :

    • Les mesures d’hygiène restent indispensables.
    • Les activités en extérieur doivent être, dans la mesure du possible, privilégiées. Le cas échéant, la pièce doit être suffisamment ventilée.
    • Il est nécessaire de prendre des précautions supplémentaires avec les personnes à risque. Une charte est en préparation à destination des seniors bénévoles afin de leur fournir un peu plus de clarté quant aux activités qu’ils peuvent pratiquer en toute sécurité.
    • Les distances de sécurité restent d’application sauf pour les personnes de son foyer, pour les enfants de moins de 12 ans entre eux et pour les personnes avec qui on dispose de contacts plus rapprochés, autrement dit la bulle élargie. Le cas échéant, il est nécessaire de porter un masque.
    • Il est possible d’avoir des contacts plus rapprochés avec 10 personnes différentes par semaine en plus du foyer (=bulle personnelle élargie). Ce droit est individuel. Les personnes peuvent par ailleurs changer chaque semaine.
    • Les réunions de groupe seront restreintes à 10 personnes maximum, enfant compris. Cela vaut pour toutes les réunions, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci (ex : parc ou restaurant).

    2. A propos du cadre réglementaire :

    • Toutes les activités organisées reprennent, sauf si le redémarrage est prévu dans une autre phase, avec des protocoles qui protègent à la fois les utilisateurs et le personnel. Ces protocoles sont déterminés par le ministre compétent et sur avis du Gees lors des concertations avec le secteur et dans le cas de matières nord-sud, avec une approche interfédérale.
    • Les protocoles seront évaluées d’ici le 1er juillet. Si aucun protocole n’existe pour un sous-secteur, un document sera rendu public afin de donner les règles générales qui doivent à tout le moins s’appliquer.
    • Il est recommandé de télétravailler quand cela est possible.

    Les secteurs de l’Horeca, du sport et de la culture sont les secteurs majeurs pour lesquels des décisions importantes ont été prises.

    Secteur de l’Horeca 

    Le secteur peut rouvrir partiellement. En effet, les salles de jeux (ex : casinos), les salles de banquet et de réception ne pourront rouvrir que le 1er juillet. Concernant les salles de banquet et de réception, cela sera possible avec un maximum de 50 personnes présentes, dans les mêmes conditions que la restauration. Les boîtes de nuit ne seront pas autorisées avant la fin du mois d’août, étant donnée l’impossibilité de prévoir des distances de sécurité.

    Outre ces exceptions, tous les autres établissements de restauration tels que les cafés, les bars et les restaurants seront à nouveau ouverts, dans le respect d’un protocole très précis.

    Les grandes lignes de ce protocoles sont, entre autres, les suivantes :

    • une distance de 1m50 entre les tables
    • un maximum de 10 personnes par table
    • chaque client doit rester assis à sa propre table
    • les serveurs doivent porter un masque
    • tous les établissements de restauration, y compris les magasins de nuit, peuvent rester ouverts jusqu’à une heure du matin

    Secteur culturel

    A partir du 8 juin, les activités culturelles sans public pourront reprendre. Les représentations avec public – y compris les cinémas - pourront quant à eux reprendre à partir du 1er juillet mais toujours selon des règles précises relatives à la gestion de l’audience comme le respect des distances de sécurité dans le public et 200 personnes présentes au maximum.

    L’organisation des activité doit être prévue de telle manière que l’on évite les rassemblements trop importants, par exemple, en dehors de la salle de spectacle.

    Lorsque les personnes participent à des activités culturelles – mais aussi de loisirs – le port du masque y est en tous temps recommandé.

    Les activités sportives et, désormais aussi culturelles organisées et encadrées par un responsable sont quant à elles limitées à 20 personnes en juin et à 50 personnes en juillet, sous couvert du respect des distances sociales.

    Dans ces deux secteurs – mais pas seulement – la réouverture très progressive et les conditions associées vont rendre la rentabilité plus difficile. Au niveau fédéral et régional, outre l’extension ou l’adaptation des mesures génériques de soutien à l’économie, nous travaillons actuellement à une série de mesures ciblées pour aider certains secteurs.

    Secteur sportif

    A partir du 8 juin, les activités sportives sans contact pourront reprendre, qu’elles soient indoor ou outdoor, exercées en amateur ou à un niveau professionnel, de compétition et d’entraînement. Les salles et les espaces de fitness peuvent également rouvrir, à condition de respecter le protocole.

    Cependant :

    • Les sports de contact (ex : judo, boxe, foot, etc) devront toujours se limiter à un entraînement dit « sans contact ».
    • En ce qui concernent les infrastructures sportives, les protocoles devront aussi être suivis. Les vestiaires et les douches ne seront toujours pas accessibles.
    • Les piscines, saunas et centres de bien-être devront rester fermées à ce stade.

    A noter qu’en ce qui concerne le sport, tout sera à nouveau permis à partir du 1er juillet à la condition de respecter les protocoles.

    Qu’il s’agisse du secteur culturel ou du secteur sportif, un public assis de maximum 200 personnes sera autorisé à partir du 1er juillet en respectant les distances de sécurité et toujours sous couvert du respect des protocoles.

    Les cultes

    Les cultes religieux ou philosophiques peuvent reprendre à partir du 8 juin sous respect, notamment, des règles suivantes :

    • La distance de sécurité doit être respectée avec un maximum de 100 personnes présentes.
    • A partir de juillet, ce nombre de personnes sera étendu à 200, en analogie avec ce qui se fait dans le secteur culturel et sportif.
    • Les rites avec contact physique restent interdits.

    Les voyages

    Dès le 8 juin, il sera possible de partir en excursion pendant un ou plusieurs jours en Belgique.

    A partir du 15 juin, la Belgique réouvrira ses frontières vers et au départ de l’Union européenne, Royaume-Uni compris, et les quatre autres pays Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège). Attention toutefois, chaque pays décide seul de l’ouverture ou non de ses frontières. Dès lors, pour connaître, la situation de votre pays de destination, il est conseillé de consulter le site belge des Affaires étrangères. Les conditions relatives aux voyages hors Europe doivent quant à elle encore être déterminées à la lumière de l’évolution des discussions au niveau européen.

    Loisirs et détente

    Les activités de loisirs et de détente sont autorisées à partir du 8 juin à l’exception des conférences, des parcs d’attraction et des plaines de jeux en intérieur qui ne pourront reprendre qu’à partir du 1er juillet.

    Rassemblements

    Dans le cas des activités culturelles et de loisirs, celles-ci doivent être organisées de manière à éviter les rassemblements. Le port du masque est en tous temps recommandé.

    Les rassemblements (ex : kermesses, fêtes de village, etc.) resteront interdites jusqu’au 1er août et pourront ensuite reprendre graduellement. Par contre, les grands événements de masse resteront interdits jusqu’au 31 août, comme annoncé précédemment.

    Un outil d’évaluation en ligne sera mis à disposition au début de l’été à destination des organisateurs qui souhaitent se renseigner sur la possibilité ou non d’organiser un événement et sous quelles conditions.

    Les phases 4 et 5 de notre stratégie de déconfinement auront lieu en juillet et août, si les conditions épidémiologiques le permettent.

    https://www.belgium.be/fr

  • Concours Mons en vitrine du 20 avril au 20 juillet 2020

    Imprimer

    Envie d’embellir une cellule vide du Centre-Ville montois ?

    Vous êtes étudiant(e) en art, graphiste ou créatif (ve) passionné(e) ? 


    Participez alors au concours "Mons en vitrine" !

    Le projet sélectionné remportera la somme de 1000€

    Retrouvez le règlement du concours et le descriptif technique de la cellule en suivant ce lien:

    https://drive.google.com/drive/folders/1nYJWA4BI7HE9xtg4KwJu_giVzBR-jvJLc

     

    Règlement du concours « Mons en Vitrine »


    Envie d’embellir une cellule vide du Centre-Ville montois ? Vous êtes étudiant(e) en art, graphiste ou créatif (ve) passionné(e) ?

    Ce concours est pour vous !

    Le projet sélectionné remportera la somme de 1000€ !


    1. Présentation du projet


    Les cellules commerciales vides créent des discontinuités commerciales qui nuisent à l’attractivité du centre-ville.

    Elles donnent une image négative des rues lorsqu’elles deviennent trop nombreuses, ce que la clientèle ne manque pas de remarquer.

    En conséquence, elles entretiennent le manque d’attractivité et participent à la désertification d’un cœur de ville.


    A travers notre projet de vitrophanie*, nous souhaitons donner une meilleure qualité esthétique dans le but de valoriser et de dynamiser le centre-ville de Mons


    L'ensemble des propositions fera l'objet d'une sélection par un jury.
    * La vitrophanie est l'application de vinyles adhésifs, autocollants et lettrage pour vitrine.


    2. Participation au concours


    Tout personne, étudiant(e) en art, graphiste ou créatif (ve) passionné(e), âgé.e de min. 18 ans, peut poser sa candidature pour le concours « Mons en vitrine ».


    3. Aspects techniques du projet


    Le visuel de vitrophanie ne doit pas être déposé dans les dimensions réelles de la vitrine mais en simulation, illustrations numériques.


    Le dossier technique de la cellule (adresses, dimensions, détails techniques et photos) est à télécharger à l’adresse ci-jointe : https://drive.google.com/drive/folders/1nYJWA4BI7HE9xtg4KwJu_giVzBR-jvJL

    Il faut également prévoir un emplacement pour le logo de la Gestion Centre-Ville et celui de la Ville de Mons (voir annexes).


    Gestion Centre Ville Mons asbl – 11-14 rue de la Seuwe – 7000 Mons

    – N° entreprise : 0462.428. 989 RPM Mons –

    Tél. : 065/405.885 – accueil@monscentreville.be

    L’image contient peut-être : texte