Real Time Web Analytics

Betième montois de Messines "A deux pas de la Maison du Pain" 21,22,27,28 et 29 décembre 2019 Rue du Joncquois 118a Mons

Imprimer

betiememontoisnoel2019photo1.PNG

Les pieds sur la terre… de Judée!

Le «35e Noël» du Bétième Montois de Messines! (et 104e création!)

Quand nous levions le rideau pour un «Noël 85», nous étions bien loin de penser que ce premier «Miracle de Noël» (Batisse retrouvait son épouse Lalie s’occupant d’une jeune maman venant d’accoucher dans l’arrière d’un magasin de Mons) serait suivi par autant d’autres. Même en rêve! Dès le deuxième Noël, «Je vous annonce une grande joie» (Décembre 1986), les bolomes avaient la chance de se retrouver en Judée le temps d’un acte. Mais, c’est vraiment avec le troisième, «L’Enfant couché dans la Paille» (1987), qu’ils ont vécu un Noël en Galilée, puis en Judée. Depuis, ce que nous appelons les «Noëls» d’époque et ceux d’aujourd’hui se succèdent. Mais c’est toujours avec enthousiasme qu’ils remontent dans le temps pour revivre une aventure théâtrale au cœur de la belle histoire de Noël.

 

À deux pas de la Maison du Pain

L’histoire débute à une courte distance du hameau de Bethléem, près d’un puits abandonné et des restes d’une maison détruite. Et elle commence plutôt mal pour une jeune femme du village.

Mais, très vite, un autre personnage apparaîtra et il viendra perturber les «banales» conversations d’un jour comme les autres. Enfin, il aurait pu être semblable aux autres s’il n’y avait pas aussi des légionnaires romains arrivés depuis peu pour faire exécuter un recensement inacceptable pour tous.

C’est alors qu’apparaissent un âne, suivi par un couple «pas du pays»… d’un bled de Galilée encore plus perdu dans les collines que ne l’est Bethléem.

Ils n’ont pas l’intention de s’éterniser en Judée, mais il n’y a pas que le recensement qui va les arrêter plus longtemps que prévu dans la cité de David.

Mais nous n’allons pas vous en dire plus… ni sur les rebondissements qu’auront les premiers mots échangés par les deux femmes du début, ni sur les conséquences de la présence de ce diable et de ces Romains qu’on voudrait voir disparaître au plus vite!

Oui, à quelques pas de la «Maison du Pain», c’est un Noël classique et une aventure imprévisible que les bolomes feront vivre aux spectateurs.

Et les bétièmeux espèrent déjà pouvoir recueillir les réactions de ceux-ci quand le rideau sera tombé à la fin du 4e acte.

Ainsi que leurs impressions après la découverte des aquarelles de Véronique Riche! 

Samedi 21 décembre, à 16 et à 20 h

Dimanche 22 décembre, à 16 h

Vendredi 27 décembre, à 20 h

Samedi 28 décembre, à 16 et à 20 h

Dimanche 29 décembre, à 16 h.

Locaux du patro de Messines Rue du Joncquois 118a Mons

Les commentaires sont fermés.