Real Time Web Analytics

Concours du meilleur texte en patois montois 2018 organisé par l'asbl Montois Cayaux

lesmontoiscayauxlogo1.PNG

Participez au concours du meilleur texte patois organisé par

l’asbl « Les Montois Cayaux » et à envoyer avant le 1er mai

2018 à Michelle Waelput par courriel :michelle.waelput@skynet.be

Imaginez un conte, une fable, une historiette, une ode ou encore une chanson ; de la prose ou de la poésie, à condition que l’œuvre soit écrite en patois montois.  

« L’ patois c’t’ein langage qui pousse d’intré les cayaux »                    Marcel Gillis 

montoiscayauxphoto.jpg

 

Règlement du concours d'écriture en patois montois 

 

Article1 : ce concours d’écriture est organisé par l’Association des Montois Cayaux , asbl,  Rue Saint Lazare, 87   7000 Mons.

Article 2 : L’œuvre soumise consistera  en une historiette, un texte en prose ou en poésie, une fable, une histoire pour marionnettes, un sketch, à condition qu’elle soit rédigée en patois montois. Aucun genre n’est exclu.

Article 3 : L’œuvre soumise sera originale et n’aura bénéficié  jusqu’à présent d’aucun prix .Elle comportera 3 pages A4 maximum. Les traductions, les adaptations et réécritures  même partielles d’œuvres existantes seront irrecevables.

Article 4 : Il ne sera admis qu’un texte par candidat. Les œuvres collectives sont recevables.

Article 5 : Les candidats enverront leur texte pour le 1er mai 2018 au plus tard à l’adresse suivante : par mail : michelle.waelput@skynet.be

Article 6 : Le jury est composé des membres du conseil d’administration de l’Association des Montois Cayaux. Le jury  qui travaille collégialement et en toute indépendance, est seul compétent pour désigner les lauréats .Ses décisions, élaborées à la majorité  simple, seront sans appel. Il sélectionnera les meilleurs textes en fonction des critères suivants :

- qualité littéraire et originalité du scénario

-qualités linguistiques et  richesse  du vocabulaire

-respect des consignes données

Article 7 : Le meilleur texte sera récompensé au récital de poésie du vendredi 25 mai 2018 par le prix de 250 euros. Le lauréat sera personnellement averti.

Article 8 : en recevant le prix, le lauréat s’engage à accepter la diffusion du texte dans la Gazette et l’Armonaque édités par l’Association des Montois Cayaux. Ce texte pourra être déclamé et /ou joué  gracieusement  sans droit d’auteur, en public dans des cabarets ou soirées patoisantes.

  

www.montoiscayaux.be

Présentation de l'asbl Les Montois Cayaux

Elle organise régulièrement de nombreuses réunions et conférences sur Mons, des cabarets wallons et autres activités en vue de créer entre ses membres un climat d’amitié et de gaité et aussi d’intéresser la jeunesse à ses racines.

Elle présente chaque année une exposition en relation avec Mons en prélude aux festivités de la Ducasse.

Elle réédite depuis 1976 « L’Armonaque de Mons » et elle a collaboré avec les Amis de Marcel Gillis et l’Anthologie montoise en vue de l’édition des livres sur Marcel Gillis, les Rues de Mons, les Arts ainsi que « Acoute à mi », « 40 fables en Montois » et un livre sur Charles Letellier.

Elle a publié un Dictionnaire illustré Montois-Français accompagné d’un glossaire Français-Montois qui a demandé près de 20 ans de travail, ainsi qu’un livre sur les Proverbes montois illustrés et, en collaboration avec l’Anthologie montoise, un volume de prestige sur le sculpteur Jacques Du Broeucq.

En 2000, elle a débuté, sur base de son fonds d’archives iconographiques, la publication d’une série de recueils de photos : en 2001 ce fut les commerces montois de 1880 à 1939, en 2002, les coins disparus ou profondément transformés de Mons et en 2003, la vie quotidienne à Mons de 1900 à 1950.

Elle prévoit l’édition d’un livre sur les enseignes des façades, en collaboration avec le Photo-club montois.

Chaque trimestre, les membres en règle de cotisation reçoivent le bulletin de l’association : « el gazette des Camerluches »

Son principal objectif, à l’aube de ce siècle, est d’intéresser un maximum de jeunes à ses activités, dans le but d’assurer la relève. C’est pourquoi elle vient de signer, avec les autres associations patoisantes montoises et boraines une charte de collaboration dynamique mise au point par le Conseil Culturel Participatif de Mons.

lesmontoiscayauxlogo1.PNG

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel