Real Time Web Analytics

Prélude au Concours Reine Elisabeth à l'Arsonic vendredi 13 janvier 2017 20h (répétition dès 16h30)

Prélude au premier Concours Reine Elisabeth, session violoncelle.

En mai 2017 aura lieu la première édition du Concours Musical International Reine Élisabeth de Belgique consacrée au violoncelle. L’ORCW y accompagnera les 24 demi-finalistes. En prélude, il accueille deux artistes en résidence à la Chapelle Musicale Reine Élisabeth autour des concerti de Haydn programmés au Concours. En écho à la jeunesse et à la fougue des deux solistes, vous entendrez également le concerto « Jeune homme » et ébouriffante « Casa del Diavolo ».
 
Orchestre Royal de Chambre de Wallonie – Frank Braley (direction et piano) – Ori Epstein (violoncelle)Astrig Siranossian (violoncelle) Natania Hoffman (violoncelle)
 
 

Programme

ligne-rouge
Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto n°9 en mi bémol majeur pour piano et orchestre K. 271, « Jeune homme »
Joseph Haydn : Concerto en ut majeur Hob.VIIb:1 – Concerto en ré majeur Hob.VIIb:2
Luigi Boccherini : Symphonie en ré mineur, « La casa del Diavolo », op. 12, n° 4

 

J’ai le plaisir de vous informer qu’un groupe de 50 élèves de l’Académie de Mons assistera ce vendredi 13 janvier à partir de 16h30 à Arsonic à la répétition générale du concert « Prélude » commentée par Frank Braley.

J’en profite également pour vous signaler qu’à la suite de circonstances indépendantes de notre volonté, Ori Epstein sera remplacé par Astrig Siranossian, également soliste à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth dont vous trouverez sa bio ci-dessous.

 

Astrig Siranossian, violoncelle

 

Astrig Siranossian est née à Lyon en 1988. A huit ans, elle réussit le concours d’entrée au Conservatoire National de Lyon, puis entre au Conservatoire National Supérieur de musique et de danse de Lyon. Elle achève en 2014 son master de soliste dans la classe d’Ivan Monighetti à Bâle, avec les félicitations du jury.

Avec son violoncelle, un Ruggieri de 1676, Astrig Siranossian nous entraîne aussi bien vers un répertoire classique que vers des oeuvres d’auteurs contemporains. J.-L. Darbellay, R. Kelterborn, T. Mansurian ou D. Schnyder ont déjà composé pour elle.

Elle partage la scène avec des musiciens tels que Bertrand Chamayou, les frères Bruno et Régis Pasquier, Sol Gabetta, Ivan Monighetti, Michel Beroff, Daniel Schnyder, ou encore Yo-Yo Ma ou Adrian Oetiker. Astrig Siranossian a joué en soliste avec de nombreux orchestres : l’Orchestre symphonique de Bâle, l’Orchestre de Chambre de Lyon, l’Orchestre symphonique de Radio Pologne et l’Orchestre philharmonique de Zagreb. Invitée d’honneur aux festivals d’Annecy, d’Anthéron, d’Auvers-sur-Oise ou Bâle, se révèlant à l’évidence violoncelliste inspirée et “inspirante”.

En 2013, elle remporte le concours Penderecki et obtient également deux prix spéciaux.

En 2015, la comptant parmi les artistes à suivre de près, TFI lui consacre un très beau reportage. Interviewée par Radio-France et par la chaîne de radio allemande, le Bayerischer Rundfunk (elle jouait un octet pour violoncelle avec Sal Gabetta), Astrig Siranossian nous laisse entrevoir qu’elle n’a pas fini de nous surprendre. Enfin, elle a sorti un disque en sonate sous le label "Claves".

Depuis septembre 2015, Astrig Siranossian est une  "Artiste en résidence" à la Chapelle Reine Elisabeth, sous la direction de Gary Hoffman.

 


 
BILLETTERIE  http://surmars.be/billeterie/?ticket_id=1996

http://www.orcw.be/

Les commentaires sont fermés.