Real Time Web Analytics

Perturbations et tensions à Mons et région ce lundi 15 décembre

Train.jpg

Ce lundi 15 décembre: grève générale! 

Les piquets fleuriront un peu partout dans notre région. La grève se déroulera dans les mêmes conditions que les grèves précédentes.

Un message est véhiculé par les trois syndicats envers les citoyens : restez chez vous ! « Certains se montrent solidaires de manière passive, explique Marie Marlier, de la CSC. Rester à la maison, c’est une forme de soutien. Notre objectif n’est pas d’ennuyer les gens, mais de leur faire comprendre les enjeux. Cette grève sera plus imposante que celle du 24 novembre. »

Hôpitaux

Un service minimum dans les hôpitaux est maintenu.

 

Poubelles et déchetterie

  Pas de ramassage ce lundi et ecoparcs fermés! voir autre article dans ce blog ici

Routes et zonings industriels

Des barrages filtrants seront installés aux carrefours des routes, des gros axes autoroutiers. En moyenne, les manifestants ouvriront le barrage toutes les 5 minutes. Par contre, les zonings et sites économiques seront complètement bloqués.

Le zoning de Baudour-Ghlin, le zoning de Frameries avec, par exemple, les usines telles que Dimequip ou Bridgestone, seront bloqués, tout comme celui de la Riviérette à Saint-Ghislain, le zoning de Cuesmes, le parc Initialis ou encore le zoning du Brûle à Quaregnon. L’accès sera aussi barré à l’entreprise Doosan de Frameries.

Les grévistes se déploieront dans les centres-villes, comme à Saint-Ghislain ou Mons. Une grosse action est prévue au niveau des centres commerciaux. Les manifestants iront bloquer le Cora d’Hornu, le centre commercial de Frameries, les surfaces commerciales telles que le Brico à Ghlin, les Grands-Prés à Mons…

L’accès à Mons depuis Binche sera complètement bouché par des barrages. Les accès à la porte du Parc et à celle de Nimy seront aussi barrés. Environ dix points de blocage seront installés sur l’axe Ghlin-Baudour-Tertre. Certains endroits immobilisés durant la récente grève tournante seront désertés, les grévistes se regrouperont à d’autres endroits, qu’ils ne veulent pas révéler.

Ecoles et crèches

Du côté des écoles et des crèches, les établissements risquent de fonctionner au ralenti. Les directeurs d’établissements scolaires ne se font pas de faux espoirs : la majorité de leurs élèves restera sans doute à la maison.

Du côté de la Ville de Mons, Catherine Houdart, échevin de l’Enseignement, assure que la majeure partie des écoles communales assurera une garderie, comme obligé par la loi. « Comme lors de la dernière grève, bon nombre d’écoles resteront ouvertes et accessibles aux élèves », précise-t-elle.

« Des garderies seront organisées avec les enseignants qui ne font pas grève, même si pas mal d’entre eux débraieront ce lundi. Si peu d’élèves accéderont à leur école, la poignée qui s’y rendra doit pouvoir être pris en charge. Chaque école doit prévoir une garderie et des animations pour les enfants ».

Même son de cloche du côté des écoles du secondaire.

À Mons, les établissements organiseront une permanence mais peu d’élèves devraient assister aux cours. Cécile Piette, directrice des Ursulines à Mons, précise : « L’école restera ouverte : l’accueil sera organisé par les enseignants. Les cours seront d’ailleurs maintenus si les classes affichent complet. Mais je ne fais pas d’illusion. Les élèves risquent, une nouvelle fois, d’être absents. Je me pose parfois des questions en observant qu’à proportions égales, plus d’enseignants que d’élèves se sont rendus à l’école lors de la dernière grève ».

N'oublions pas que si le droit de grève existe , le droit au travail aussi !

Plus d'infos dans le journal  La Province 

et mise à jour permanente sur le site www.laprovince.be

  Publié le Lundi 15 Décembre 2014 à 13h33

Incidents à Mons, Marcinelle, Gerpinnes, Burtonville, Nivelles et près de Verviers: plusieurs barrages forcés, trois grévistes blessés!

http://www.laprovince.be/1170339/article/2014-12-15/incidents-a-mons-deux-barrages-forces-trois-grevistes-blesses-photos

 

Les commentaires sont fermés.