Real Time Web Analytics

Labyrinthe de tournesols sur la Grand Place de Mons du 17 au 26 juillet 2015

DIMANCHE 26 juillet :

ouvert dès 8h du matin ! 

Distribution gratuite dès tournesols dimanche dès 14h.

 

labyrinte6.jpgLe labyrinthe est construit selon un modèle maniériste, avec une seule possibilité d’en sortir malgré une multitude de chemins différents offerts à chacun. C’est un parcours de 300 mètres, conçu comme un dédale poétique, ludique, sonore et immersif dans lequel déambule le public. Les visiteurs revêtent des casques d’écoute qui permettent de s’isoler complètement du monde extérieur. La bande-son est à la frontière du design sonore, constituée d’un mélange de bruitages, de chants, de messages vocaux.

 

Une tour de 10 mètres de haut permet de s’élever. On peut à son sommet observer à la jumelle les circonvolutions du public, voir les méandres à emprunter, se donner rendez-vous en famille ou entre amis comme dans un check-point, et aussi avoir un point de vue exceptionnel sur la situation.

 

SUN CITY se tiendra ainsi sur la Grand Place de Mons du 17 au 26 juillet. Cette installation monumentale et éphémère de près de 3.000 m² imaginée par Fanny Bouyagui (ART POINT M), artiste complice de Mons 2015, est conçue en partenariat avec les équipes des espaces verts de la Province de Hainaut. Plus de deux années de travaux et de recherches ont été nécessaires pour déterminer les 5 variétés de tournesols les plus aptes à figurer dans le labyrinthe (Soleil Waooh, Prado Gold, Schnitwunder, Hoog et Russian Giant). Les graines proviennent d’Italie, d’Espagne, du Sud de la France, mais ont toutes été semées et cultivées en Belgique.

Le montage en cours 

 labyrinte5.jpg

labyrinte4.jpgphotos  par Annie Gevaert 

                                   

Depuis lundi 13 juillet 2015, 32 semi-remorques ont déposé les centaines de palettes qui constituent le socle d’un labyrinthe géant de plus 7.500 tournesols. SUN CITY envahit la Grand Place de Mons du 17 au 26 juillet. Cette installation monumentale et éphémère de près de 3.000 m² imaginée par Fanny Bouyagui (ART POINT M), artiste complice de Mons 2015, rend hommage à Vincent van Gogh et à sa célèbre série de natures mortes montrant des tournesols dans toutes les étapes de leur vie. SUN CITY vient prolonger l’expo phare qui a pris fin en mai dernier et rassemble 5 variétés de tournesols ainsi retenues pour figurer dans le labyrinthe : Soleil Waooh, Prado Gold, Schnitwunder, Hoog  et Russian Giant. Les graines proviennent d’Italie, d’Espagne, du Sud de la France, mais ont toutes été semées et cultivées en Belgique

 

labyrinte1.jpeg

Depuis le vendredi 17 juillet à 18h, isolez-vous de l'ambiance urbaine, casque audio sur les oreilles, au milieu de 7 500 tournesols. À l'intérieur de ce dédale poétique imaginé par le collectif Art Point M et Fanny Bouyagui, les œuvres de Van Gogh prennent vie grâce à des éléments 3D en mosaïque.

La Province L’installation du labyrinthe de tournesols a commencé sur la Grand-Place de Mons. D’immenses sculptures faites de plantes y ont été déposées, elles sont des clins d’œil à l’exposition Van Gogh. Près de 8.000 tournesols et 5.000 palettes vont être disposés pour créer un labyrinthe géant. L’inauguration aura lieu ce vendredi 17 juillet à 18h.

Voir article complet du journal "La Province "ici

Du 17 au 26 juillet, perdez-vous dans un labyrinthe de 7500 tournesols sur 2.500 m² imaginé par Fanny Bouyagui, l’artiste complice de Mons 2015 qui avait déjà bousculé, en janvier, la Fête d’ouverture et l’Ailleurs en Folie Lille.

 
À votre arrivée dans le labyrinthe, un casque audio vous sera proposé afin de vous isoler complètement des bruits extérieurs. La déambulation immersive pourra alors commencer, au gré d’une bande-son originale, mélange de musique, de moments de repos, de petits oiseaux, de pluie, de bruits de pas...  Dans le labyrinthe, l’émerveillement sera permanent avec des éléments sortis des tableaux de Van Gogh, en 3D. Après Van Gogh au Borinage, la fameuse expo du BAM de Mons, Les Tournesols plus vrais que nature ! Une tour d’échafaudage de 10 mètres de haut vous permettra d’observer le labyrinthe au moyen de jumelles ou de faire quelques clichés de ce décor aussi inédit qu’éphémère. Et si vous décidiez de vous perdre dans les allées ? « En 17 minutes, tu peux faire le tour en te perdant trois fois », promet Fanny Bouyagui. On a déjà envie d’essayer !
 

Un hommage exubérant à Vincent Van Gogh, notre génie de 2015, et le terrain de jeu poétique, ludique et déjanté du collectif d'artistes Art Point M. Rêvez éveillés !

Avant même d’avoir l’idée d’un labyrinthe, et bien que n’ayant jamais expérimenté la création végétale, Fanny Bouyagui savait qu’elle voulait pour ce projet – travailler avec de vraies fleurs. Avec Sébastien Lejeune, collaborateur d’Art Point M, le collectif d’artistes qu’elle a créé en 1991, elle s’est rapidement adjoint l’aide de Michel Populaire, Chef du Bureau technique au département des Espaces verts de la Province du Hainaut. À trois, ils ont imaginé, pensé et monté Sun City, un labyrinthe de tournesols comme aucune ville n’en a jamais eu ! 
 
Le projet est de taille : pas moins de 7.500 tournesols de cinq espèces différentes composeront le labyrinthe de 30 mètres de large sur 90 mètres de long, et près de 4 mètres de haut  01 ! Sur base d’un plan très précis, les pots de fleur seront disposés sur des rehausseurs, constitués de plaques trouées pour accueillir les pots, elles-mêmes posées sur quatre couches de palettes en bois (5.000 palettes seront nécessaires au total). « L’objectif est d’obtenir un volume compact, le moins ajouré possible », précise Fanny Bouyagui. Pour obtenir le résultat escompté, l’artiste a porté une attention particulière à la sélection des tournesols en effectuant plusieurs tests, sur une période de deux ans. Pour satisfaire aux critères de l’œuvre, les tournesols devaient être complémentaires en termes de hauteur et de gabarit et d’un jaune similaire, afin de former un ensemble dense et homogène. Les palettes en bois aussi se devaient d’être identiques et de la même teinte, afin de donner à l’œuvre un aspect naturel et brut. Pour parfaire le tout, une couche d’écorces de châtaignier, rappelant la couleur des palettes, couvrira la base des fleurs.
Sur la Grand-Place, l’installation comptera 7.500 tournesols mais, au total, ce sont 12.000 fleurs qui auront été semées. Ceci afin d’avoir un stock suffisamment important pour renouveler les fleurs abîmées pendant la durée du projet. « Le but du jeu, c’est que le 17 juillet, ce soit en fleur ! C’est ça le challenge, un truc de fous », confie Fanny Bouyagui. Plusieurs répétitions ont été nécessaires pour arriver à cette précision. Les différentes espèces n’ayant pas le même cycle de vie, les semis ont dû être échelonné entre le 30 mars (c’est le cas de l’espèce « Soleil Waooh » qui a le cycle le plus long) et les derniers le 1er mai, afin d’arriver à une fleuraison simultanée, pour le jour J.
 
Les tournesols ayant besoin de beaucoup d’eau, chaque pot sera en permanence arrosé par un système de goutte à goutte. Cette installation constituée de 7.500 petites arrivées d’eau, et baptisé « le poulpe » par ses concepteurs, sera raccordé à l’eau de ville et répondra à une programmation bien précise, calculée en fonction des conditions climatiques. 
Vous l’aurez compris, tout a été pensé, testé, et re-retesté pour que le labyrinthe de tournesols soit le plus beau possible. Mais la nature sera toujours la plus forte, car comme le disent les maîtres de l’œuvre : « Plus il y aura de soleil, mieux ce sera ! »  
 
Sun City, du 17.07 (inauguration à 18:00) au 26.07.2015, Grand-Place de Mons. Du 13.07 au 17.07.2015, participez à l’installation du labyrinthe. 
 
Et le dimanche 26 juillet, à partir de 14:00, venez chercher gratuitement des pots de tournesols. ING, partenaire de Mons 2015, les distribuera gratuitement sur la Grand-Place. Collector ! 
 

labyrinte2.jpg

 

 

 

 

Van Gogh les a peints, ils les ont plantés !

Il faudrait plutôt dire « elle », car il s’agit de notre artiste complice Fanny Bouyagui et son collectif Art Point M, assez déjantés pour semer en juillet, sur la Grand-Place, un labyrinthe de 8.000 tournesols, qui soit dit en passant ont nécessité deux ans de recherche à l’Ecole d’horticulture de la Province. Mille activités vous y se­ront proposées en clin d’œil à la grande exposition Van Gogh du BAM.

 

Labyrinthe de tournesols

En août, sirotez un cocktail dans l’un des 250 transats qui auront supplanté ces tournesols, un casque sur les oreilles pour entendre au mieux les musiciens « acoustiques » qui se produiront en live sur un kiosque. Et tandis que vous bullez, vos enfants sont pris en charge dans les Jardins du Beffroi transformés en parc d’attractions d’un autre temps. Ne manquez pas en ouverture le cirque de la Cie XY et ses échelles vivantes poétiques. Et pour clore, rendez-vous au Grand Large pour un rassemblement de péniches-spectacles et un show pyrotechnique sur l’eau.

 Un labyrinthe composés de 7500 tournesols installés sur 5 000 palettes en bois !

Un dispositif de 3 000 m2 - 100 m de long - 30 m de large et qui constitue un parcours intérieur de 300 mètres, véritable dédale poétique, ludique et immersif. Cest donc une déambulation qui est proposée au public, doublée d'un parcours sonore. Il entre dans le dispositif muni de casques d'écoute.
Dans les oreilles, une bande-son créée pour l'occasion et à la frontière du design sonore ; des bruits, des messages, des chants... De la musique ! 

Surplombez les tournesols !

Une tour de 10 mètres permet de prendre de la hauteur. Un point de vue exceptionnel sur les 11 500 tournesols. On peut les observer à la jumelle et suivre les méandres des spectateurs. Véritable check-point, on peut s'y donner RDV en famille ou entre amis, on peut y prendre des photos, les poster et les partager!

En plus de ces tournesols, le Département des Espaces verts a également créé des sculptures en plantes, ce qu’on appelle de la mosaïculture. Un portrait de Vincent Van Gogh, un bateau, une chaise et une chaussure sont tant de clins d’œil au peintre qui viendront décorer les voies sans issue du labyrinthe. Le bateau réalisé en mosaïculture a nécessité 6.400 plantes et pèse près de 2,5 tonnes.

Une fois que le labyrinthe sera prêt, pas question pour autant de le laisser sans surveillance. Du 17 au 26 juillet prochain, le labyrinthe sera ouvert au public et il faudra donc s’assurer qu’il n’y ait aucune dégradation.(source La Province)

 

 http://www.mons2015.eu/fr/webzine/un-immense-van-gogh-pousse-grand-place

 

http://www.mons2015.eu/fr/sun-city         images.jpg

Commentaires

  • félicitations, je viendrais avec ma petite fille de 15 Ans et son petit copain , avec ma sœur et notre amie pour voir cette belle réalisation de labyrinthe avec les fleurs tournesols....nous sommes impatients d'y être...donc à Lundi 19 jUILLET

  • très bien en plus le temps fut de la partie

  • Bonjour

    Peut-on visiter le labyrinthe dimanche 26 ?

    Merci de me répondre

    Vanderbeck André

Les commentaires sont fermés.